RechercherAccueilMembresS'enregistrerConnexionFAQGroupes

Partagez | .
 

 Le Bar, Blanche-Neige et Un Fou ! [Jin & Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jin Crusher

Fripouille
Fripouille
avatar

Messages : 19
Points Omega : 6

Database
Capacité 1: Paramecia de la barrière
Capacité 2:

MessageSujet: Le Bar, Blanche-Neige et Un Fou ! [Jin & Jack]   Jeu 22 Aoû - 21:16








Le commencement ! C’était ma nouvelle aventure qui commençait maintenant. Je n’avais plus besoin de mon ancien capitaine, l’Onigumo, pour me guider sur South Blue que je connaissais comme ma poche. Il était temps pour moi de sortir dans ma grotte et de découvrir la lumière. Peu après l’incident, j’étais revenu sur mon île natale pour me « ressourcer » comme on dit et encore visualiser les évènements du passé. La mort de ma mère, ma vie d’orphelin et enfin l’assaut qui a complètement changé ma vie. C’était gravé là ! Tous les événements que j’avais vécus ! Rebondissement et palpitation au rendez-vous. Bref, ce n’est pas vraiment le moment de me rappeler de tout ça et comme on dit : il faut vivre dans l’instant présent. Mon nom ? Jin Crusher. Ma faction ? Pirate de South Blue. Mon but ? Devenir une célébrité terroriste de ce monde bien sûr et rien d’autre. Ces derniers temps, je m’étais installé dans un quartier malfamé que j’avais connu quand j’étais encore petit. Mon histoire ici fut très courte vu que l’endroit était trop dangereux, fréquenté par des loubards. J’allais risquer ma vie donc j’ai préféré m’en aller mais, maintenant, c’était différent. Je n’étais plus ce gosse peureux et souillon comme je l’étais avant. Aujourd’hui, j’étais un homme mesurant pas près de trois mètres de haut avec un pouvoir et des capacités au combat. Un homme fou certes mais sans une once de pitié. Bref, un vrai pirate comme on dit. En cette belle journée, je m’étais installé sur le toit d’un refuge pour vieux clodos qui ne s’avaient pas où aller.  Une toiture faite de tuiles pas très confortables mais, j’avais déjà connu pire comme lit donc il fallait s’y faire et profiter pour piquer un petit roupillon. J’étais très fatigué la nuit dernière et j’avais profité pour bien dormir. Je m’étais réveillé quand le soleil avait atteint le centre du monde enfin, plutôt du ciel. Il était donc midi et il faisait très chaud. La sueur coulait de mon visage mais, aussi de mon torse qui était à découvert. J’avais ôté mon manteau de fourrure sur mon dos pour en faire un oreiller pour la nuit.

Les tuiles, une fois mouillées étaient très glissantes et on peut dire que mon transpiration n’a pas arrangée les choses. Je commençai à glisser du toit sans le voir et tout d’un coup, j’étais dans l’air, dans le vide pour me retrouver à terre, le cul en premier. Le réveil en sursaut avant de me dire que les os de mon dernière sont brisés. Il m’a fallu plus d’une minute avant de reprendre sérieusement mes esprits et réaliser que y’avait pas d’os dans les fesses… Donc pourquoi j’avais autant mal ? Je ne suis pas médecin, je m’en foutais du corps humain donc je ne pouvais pas savoir.  Je me relevé doucement avec cette putain de douleur qui m’énervait. Pourquoi c’était à moi que ça arrivait ? J’en avais sérieusement marre. Je pris alors mon manteau du sol et je décidai de partir. Cette douleur n’allait pas m’arrêter car, je devais faire quelque chose de primordiale comme tous les matins. Le petit déjeuné. Bien sûr, ce n’était pas un bol remplit de lait de chèvre avec un morceau de pain miteux. Mon réveil était beaucoup plus « fort » comme on dit. Un ou deux gros verres de saké avec de la bière en prime et j’étais au taquet. Je me dirigeai alors vers un petit bar assez simple de l’île qui se nommait « White Monkey ». Je connaissais celui-ci uniquement de réputation car, je n’y avais jamais mis les pieds. Ce n’était pas cher et en plus c’était un peu sombre donc je n’allais pas attirer l’attention. C’est vrai, je n’avais pas encore de prime mais j’étais encore considéré comme un pirate. Un bandit des mers et je ne devais pas trop me faire remarquer car, bon, la marine traîne partout comme un vulgaire virus et elle est tenace comme une putain de grippe. Une vraie plaie. C’était comme ça que je les considérais et eux, comme ça qu’ils considéraient les pirates. Il n’y avait ni méchant, ni gentil, les deux factions étaient au même point. Bref, pas le temps de m’attarder. J’étais déjà devant ce bar ou des civils et autres entraient et sortaient, passaient et repassaient en me regardant ou pas.

Petit sourire au coin, satisfait d’avoir trouvé mon endroit, je fis quelques pas en entrant, poussant doucement la porte devant moi. Un grincement affreux à cause de celle-ci et brièvement, le regard de tout le monde s’était tourné vers moi. Je n’étais pas gêné mais, j’avais attiré l’attention et j’adorais ça ! Un roi a le devoir d’être remarqué par tout le monde et un sourire sinistre ne put s’empêcher de s’installer sur mon visage. Ce n’était pas encore mon « heure de gloire » mais bon, impossible de garder mon calme. Bref, c’était fini et plus personne ne faisait attention à moi et j’avançai alors vers le comptoir avec un air dérangé. Mon style faisait cet effet je crois. Il y avait juste un petit problème au comptoir. Il y avait que des petits tabourets et dieu seul sait que ce machin est inconfortable comme pas possible. Je me suis toujours défendu de m’assoir sur ces machins et c’est pour cela qu’en passant, j’attrapais une table pas loin en la soulevant doucement mais assez facilement. Elle n’était pas lourde du tout mais, au contraire. Une vraie petite plume. J’installai alors ma table devant le barman en poussant les autres « chaise de torture » comme je les appelais. Pour ce qui est du barman, il semblait grand mais, j’étais encore plus grand. Enfin, on ne peut pas me comparer avec une personne normale. Après tout, trois mètres de hauteur ce n’est pas normal ! Il avait les cheveux couleur ébène, la peau blanche comme la neige et des lèvres rouges comme le sang… Il s’appelait Blanche Neige ? Etrange… J’avais en face de moi une star des contes pour enfant ou un piètre imitateur. Enfin il était beaucoup plus musclé et beaucoup moins sexy que la vraie. Bref, je montai alors sur la table avec un air poétique dans les yeux et je me posai gentiment, les pieds croisés et la main en direction du barman. En tout cas, j’avais encore attiré le regard comme d’habitude mais, c’était bien mon but ! D’un ton assez joyeux, je m’adressai à Blanche Neige devant moi.


Salut toi.. Fufufu.. alors j’vais prendre du saké mais, dans le plus gros verre que tu possèdes… Hé t’inquiète j’ai de quoi te payer ! J’suis sûr et certain que c’est la première chose à laquelle t’as pensé… Hein mon grand ?


_________________


Dernière édition par Jin Crusher le Dim 10 Mai - 6:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 158
Points Omega : 18
Fonction : Navigateur
Localisation : South Blue

Database
Capacité 1: Logia de la Glace
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Le Bar, Blanche-Neige et Un Fou ! [Jin & Jack]   Ven 23 Aoû - 9:56



La nuit avait été courte. Il fallait dire que les musiciens ou les chanteurs cela rameutait du monde et justement la veille avait été un jour de concert. L'apprentie star de ce jour là portait le doux nom de Michel-Paul Nahr'Ef, un uluberlu portant sur le crane une salade d'algue blonde et d'énorme lunette noir. Habillait tout de blanc, il secouait un gros boa rose fushia tout en chantant. Une drôle d'allure oui mais une voix du tonnerre. Jack devait bien le reconnaitre le chanteur avait une belle voix cristalline, le type de voix à faire un succès sur les îles touristiques de Grand Line. Le Sawyer espérait que l'artiste ait les couilles, si il en a vu le son de sa voix, de partir concquérir un meilleur public celui de Grand Line. Fermé à trois heures du matin pour le public, le bar avait éteint les lumières le temps de ranger de virer quelques poivrots aux alentours de cinq heures... Super! Jack avait du se lever le matin sur le coup de neuf heure, sorti du lit par une Marlone qui venait lui apporter un litre de lait pour que le gaillard déjeune en vitesse pour qu'il prenne son service sur le coup de dix heure. Le bougre avait trainé la patte pour se rendre au taf et c'est d'une demi-heure qu'il arriva en retard. Peu de personne pour le moment, les deux trois piliers de bar habituels qui trainait ici dés l'ouverture pour rentrer la plupart du temps en milieu d'après-midi. Et deux trois autres gars qui venait prendre leur petit déjeuner avant de commencer le boulot peu après onze heure lorsque les bateaux de pêche arriveront pour décharger leurs résultats de la matinée.

Jack était dans la réserve lorsqu'il entendit Raul tapait du bien trois fois de suite, marquait une pause et tapait deux fois. C'était un code, celui pour dire que Jack evait se ramener car un gars un peu louche venait de se pointer. Et oui Jack n'était pas que barman, il était un peu le James Dalton du White Monkey, fouteur de savate et de coup de pied au cul, un peu moins philosophe que lui mais un peu plus pervers. Raul malgré son gabarit respectable était un peu une mauviette, surement les restes de la maltraitance qu'il avait du subir chez lui dans son enfance. Ainsi donc c'était toujours Jack qui s'occupait des mecs à l'allure pas nette ou des emmerdeurs. Sa force et ses pouvoirs pouvaient bien aider dans certains cas. Le Sawyer lâcha alors son balai et sa serpillère et revint dans la salle principale de la taverne. Il vit de suite le type qui faisait peur à Raul. Il fallait dire que le mec était un assemblage de mauvais gout. Une coupe de cheveux de boy's band avec deux tons de couleurs flashy, un tatouage sur la tronche digne d'un okama, une tenue qui rendrais dingue Michel-Paul Nahr'Ef, le tout monté sur un corps haut de trois mètres sculpté pour le cuir moustache. Le mec voulait un gros bol de saké, et bien le monsieur déjeunait à la dur... Jack ne répondit rien pour le moment, se retournant il chopa un bol où d'habitude il foutait des cacahouètes  et le posa devant lui. Il débouchonna ensuite la bouteille de saké pour remplir la moitié du bol avec et le présenta au drôle de client.

_ Et une quintuple dose pour le monsieur... L'habit ne fait pas le moine et les alcoolos sont peut être meilleurs payeurs que les clients normaux vous savez... Puis les questions de crédits ça se paye avec moi et au final y'a toujours un arrangement.

Petit sourire en coin, le gaillard en face de lui devait surement avoir compris qu'il parlait de le faire payer par une salade de phalanges si les berrys n'arrivait pas sur le comptoir d'ici peu.

_ Nouveau dans le coin? Je vous ai jamais encore vu dans les parages il me semble. Vous voulez peut être des petites amandes avec votre saké?



_________________
Appelez-moi Mister Freeze.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t194-jack-d-sawyer
Jin Crusher

Fripouille
Fripouille
avatar

Messages : 19
Points Omega : 6

Database
Capacité 1: Paramecia de la barrière
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Le Bar, Blanche-Neige et Un Fou ! [Jin & Jack]   Ven 23 Aoû - 22:48







Baterilla ! Une belle journée qui commençait à midi pour moi. Oui c’était bien l’heure à laquelle j’avais ouvert mes yeux. C’est alors que je décidai de me rendre dans un petit bar du coin  du nom de « White Monkey ». Il parait que l’on y vend de la bonne qualité de saké et rhum et ça j’adorais. Arrivé devant celui-ci, je ne pus m’empêcher de faire une entrée en grande pompe. Enfin, la porte avait juste beaucoup grincée et mon style avait fait un peu d’effet. Tellement d’effets qu’une personne tapait du pied comme pas possible. Il était en rut ? Aucune idée et je ne veux pas savoir, j’aime les femmes et non les hommes. J’ai déjà mon « Buzz l’Eclair » devant moi, je n’en désirais pas un autre derrière ! C’est alors que d’un coup, un homme apparu. Il était sorti de je ne sais où derrière le comptoir en me regardant assez fixement. Savait-il que j’étais pirate ? Donc il était de la Marine ? Il allait m’arrêter ? En tout cas, je me défendrais bec et ongle. Avec le sourire et de bonne humeur, je m’avançai doucement vers le comptoir en balayant les tabourets pour installer une table que j’avais dérobé deux mètres plus loin. C’est vrai, je détestais les tabourets ! Inconfortable à souhait ! Une torture pour un pauvre petit cul ! Bref, j’installai ma table ronde avant d’y monter rapidement et de m’asseoir. Une fois bien installé, mon manteau sur le dos, je pointai alors mon doigt en direction du barman tout en le regardant et en insistant. Grand gaillard assez massif aux cheveux noirs. Il devait avoir la quarantaine ou un âge qui se rapproche en tout cas. « La barbe du matin » et une tenue sombre. Blanche Neige était donc un p’tit vieux. Il semblait tout de même fort et robuste et je m’en méfiais. Je demandais à celui-ci un énorme verre de saké dans ce qu’il avait de plus gros sur son comptoir. Il attrapa alors un bol très large et versa énormément de saké à l’intérieur. En dirigeant mon regard vers le côté, je pus voir le même bol avec des cacahuètes dedans et je compris alors d’où provenait celui-ci. Il me le servit rapidement avec un air sympathique.

L’homme m’adressa alors la parole en affirmant que l’habit de faisait pas le moine et que le plus enfoiré des hommes est meilleur payeur que le plus droit. Mais ce n’était pas tout, il affirma également qu’il trouverait toujours un arrangement avec la personne qui ne voulait pas payer. À cet instant, je vus un éclair passer dans son regard. Il aimait taper du poing le vieux, ça je ne m’en doutais pas du tout. Donc j’en déduisais que si je ne le payais pas, il allait avoir de la casse. Mes barrières contre les sept nains de Blanche Neige. Intéressant. Enfin pour l’instant, je me contentai de prendre le bol qu’il me tendait pour l’avaler d’un trait. La soif me hantait depuis quelques minutes et la saveur de ce saké m’avait remis sur pied. Après avoir terminé, j’essuyai les goûtes coulant de mes lèvres et je repris alors mes esprits. L’homme en noir m’avait proposé des amandes mais, je n’étais pas très fan de ce genre de chose. Je préférai largement des noix de cajou pas très salé. Plus de goût et plus fondant en bouche. Tout d’un coup, je réalisai alors qu’il m’avait posé une question que je n’avais pas encore répondu. Il semblerait qu’il ne m’avait jamais vu dans les parages et me demanda si j’étais nouveau dans le coin. Rire et sourire. C’est ce qui s’était marqué sur mon visage. Bien sûr que non je n’étais pas nouveau et à moi qu’il soit né ici, j’étais là bien avant lui. Je déposai alors son bol sur le comptoir devant lui et je me retournai alors vers les cacahuètes là-bas. À défauts de noix de cajou, on mange des cacahuètes. Enfin bref, d’un bond, j’arrivai alors sur le troisième tabouret sans toucher le sol. Avançant encore de chaise en chaise, on aurait dit que je faisais une petite partie de « Super Jin Bros 3 » et en même temps avec une foule de spectateur qui me regardait faire le mariole. Choppant alors mes arachides, je retournai sur mon trône en dévorant ceux-ci. Le sourire aux lèvres, je répondis alors celui-ci.


« C’est un peu compliqué vois-tu mon gars… J’suis né ici mais, à cause de certains évènements, j’étais obligé de m’barrer et là, j’suis revenu donc bon.. on peut dire que j’suis un ancien nouveau si tu veux. YAHAHAHAHAHA ! Par contre, vu que j’vais rester ici assez longtemps, autant ouvrir nos gueules et blablater pour tuer l’ennuie hein.. alors et toi c’est quoi ton histoire ?.. »


_________________


Dernière édition par Jin Crusher le Dim 10 Mai - 6:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 158
Points Omega : 18
Fonction : Navigateur
Localisation : South Blue

Database
Capacité 1: Logia de la Glace
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Le Bar, Blanche-Neige et Un Fou ! [Jin & Jack]   Mar 27 Aoû - 9:16

_ Je comprends que si vous faisiez le super mariole comme vous le faites en ce moment qu'on ait eu l'envie de vous débarquer de l'île huhuhu... Bref ça serait bien que vous évitiez de faire encore ce type d'acrobaties, on est un établissement respectable ici. Les soirées cirque c'est pas ici.

Le grand touffu multicolore venait de se taper des pas de danse acrobatiques juste pour aller chercher des cacahouètes, il l’aurait dit, Jack lui en aurait servit dans son petit bol d'amende. Jack détestait ce genre de type, la grande gueule qui faisait tout pour se montrer et se la jouer. L'ancien pirate détestait ce genre de type peut être parce qu'il avait été ainsi lui aussi. Non pas à ce point, là l'imitation non réussie d'une diva okama sous testostérone prenait trop ses aises et il le faisait sans aucune classe. La classe oui, Jack D. Sawyer l'avait eu et l'avait encore, digne descendant du coté de sa mère de George Abitbol, l'homme le plus classe du monde. L'homme aux cheveux bicolores voulait parler avec le barman, Jack n'allait surement pas lui offrir sa véritable histoire, il lui servirait l'habituel mensonge sur sa petite vie. Il se détourna quelques instants du type pour aller se servir une bière, une bonne brune venant de North Blue, il balaya la mousse, la refroidit quelques secondes par les pouvoirs de son logia sans que personne ne puisse remarquer quoi que ce soit et enfin se retourna à nouveau pour se poser devant le grand gaillard.

_ Mon histoire? Je ne pense pas que celle-ci va vous plaire vous savez. Elle est fort basique et normale. Je viens d'une petit île se trouvant tout nord de South Blue, à la limite de Calm Belt. Autrefois j'ai été marin pêcheur puis marin sur des des navires marchands puis j'ai eu un accident qui m'a foutu sur le carreaux un bon moment, je me suis fait écraser par des caisses de la cargaison... Puis ma convalescence fini j'en ai eu un peu marre de cette vie banale, j'ai un peu vadrouiller en solo quelques années puis j'ai décidé de m'établir. J'ai trouver cette île pas trop mal et j'ai trouvé ce boulot après et voila, me voila barman maintenant. Et vous donc? Je suppose que votre vie doit être bien plus passionnante non?

Il s'écarta du grand type pour accueillir un autre homme et le servir, ce dernier voulait deux verres de whisky. Jack les servit, prit la monnaie du client puis se replaça près du décoloré pour entendre peut être son histoire. Surement fausse, ou exagérant la vérité, il écouterait quand même. C'était pas le premier mytho ou charlatan qu'il croisait ici...



_________________
Appelez-moi Mister Freeze.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t194-jack-d-sawyer
Jin Crusher

Fripouille
Fripouille
avatar

Messages : 19
Points Omega : 6

Database
Capacité 1: Paramecia de la barrière
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Le Bar, Blanche-Neige et Un Fou ! [Jin & Jack]   Mar 27 Aoû - 23:13







C’était qui ce type ? Je ne cessais de me demander ça depuis tout à l’heure dans ce mystérieux bar. White Monkey.. Je venais tout juste de prendre mes cacahuètes en grande pompe comme d’habitude quand tout à coup le regard de Blanche-Neige changea. Il semblait plus sévère et en même temps étonné. Un air supérieur en plus sur son visage et je fronçai mes sourcils. C’est alors que celui-ci parla pour me « mettre en garde ». Il me recommandait de ne plus faire ce qui est une habitude pour moi et qu’ici était un endroit décent et non un crique. L’enfoiré se moqua également de mon départ forcé de l’île. Pour qui se prenait-il ?! Les blagues sur mon passé, ce que je détestais le plus haut mon après la paix dans le monde. Il m’avait gâché ma journée ce mec et l’expression de mon visage changea. La colère montait peu à peu en moi ce qui m’arrivait rarement mais je me retenu. Ce n’était pas le lieu, ni le moment de le trouer de balles et de transformer celui-ci en passoir. Patiente Jin ! La patience est ton ami ! Le pire dans l’histoire c’est qu’il continuait à garder son p’tit air de suffisance. Il se sentait plus haut que moi-même avec sa taille de nain ? Le comble ! Se moquer de moi alors qu’à côté tu ne fais pas non plus le poids. On aurait dit un daron célibataire de quarante-cinq ans claquant son fric avec des mouchoirs, des magazines érotiques et la pension alimentaire de ses deux gosses, qui, après avoir trop picolé, avait postulé pour Blanche-Neige à

Disney Land. Ce type méritait lui aussi une leçon mais pour l’instant, ne le connaissant pas encore, je préférais rester sur mes gardes et essayer de le piéger. S’il était con, j’l’aurais déjà arraché la moitié du visage. Mais bon ici ce n’est pas le cas. Au même moment où je le critiquais dans ma tête ayant toujours l’air sombre et énervé, il s’éloigna rapidement et s’empara d’une bonne bière fraîche avant de me rejoindre et l’avaler d’un trait sec et rapide. Celui-ci déposa alors son verre et commença à parler. Il m’annonça alors que son histoire n’était pas très attrayante et il avait un peu raison. Il vivait dans un coin paumé de South Blue et était un p’tit pécheur. L’enfoiré avait aussi était marin à un moment de sa vie et cette information me titilla légèrement. C’était un « bleu » et je les emmerdais tous les bleus ! L’homme était donc un marin renégat devenu barman parce qu’il avait la flemme de travailler. Bizarrement, celui-ci n’aspirait pas au poste d’amiral. Je cogitai en moi tout en regardant le barman qui était allé servir deux autres personnes. Il se replaça alors devant moi, sa face ressemblant à un mauvais croquis de Disney, juste devant la mienne. C’est alors qu’à mon tour, je pris la parole à mon tour !

« Tu ne sais rien sur ma vie encore moins sur le pourquoi de mon départ donc ne juge pas… tu vas trop vite mon grand ! Intéressante information. Donc t’es de la marine, enfin un ancien… Et bien sache que je suis un pirate et que je l’assume. Le Pirate Jin Crusher pour donner un peu de piment. Pour l’instant, il te reste deux choix. Prendre tes boules, assumer ta « marinité » et venir te battre aux périls de nos deux vies ou encore appeler la base marine à côté et là tu m’verras pas dans la seconde qui suit… moi et tes cacahuètes.»




« Pour mon histoire, on peut dire que le destin m’a pourri la vie jusqu’à l’os. Ma mère est devenu une viande de barbecue si tu vois ce que je veux dire, j’ai vécu à la rue comme un souillon… Et comme par magie, j’ai débarqué sur un bateau pirate où j’ai grandis… Et j’ai aussi tué tout l’équipage en soir mais c’est une autre histoire ça. Alors, et maintenant ? Que comptes-tu faire Blanche-Neige ?»


_________________


Dernière édition par Jin Crusher le Dim 10 Mai - 6:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 158
Points Omega : 18
Fonction : Navigateur
Localisation : South Blue

Database
Capacité 1: Logia de la Glace
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Le Bar, Blanche-Neige et Un Fou ! [Jin & Jack]   Jeu 29 Aoû - 15:41

Mais c'était pas possible, le mec était aussi con que ce que la couverture laisser voir sur le dehors. Son allure dégingandé était bien celle d'un idiot. Le mec devait à peine comprendre quand il parlait c'était pas possible, confondre un simple marin avec un militaire, il devait surement s'enfoncer ses cacahouètes dans ses oreilles pour faire du beurre au miel, c'était pas possible autrement. Le mec à la coupe version punk de Justin Bieber commença alors à déblatérer des choses qui avait au final aucun sens vu que Jack lui avait dit qu'il n'était qu'un simple marin et pas un soldat! De plus si l'uluberlu savait que Jack était en fait l'un des Grinder Brothers, ça serait surement pas la même donne. Quoi qu'ici c'était un peu la campagne, il devait pas trop connaitre les pirates qui faisaient fureur il y une quinzaine d'année sur la mer de tous les périls.

Jack éclata de rire et reposa sa pinte de bière de peur de l'exploser sur le niveau inférieur du comptoir, il plaqua son autre main sur son visage, renforçant ainsi le coté moqueur de la chose. après quelques longues secondes où il n'arrivait pas à ce calmer, il stoppa enfin son fou-rire pour réussir enfin à prendre la parole, une petit larme était né sous son oeil droit à force de rigoler.

_ Mais t'es con comme un balai de chiottes toi dis-donc... J't'ai dit que j'étais marin pas dans la Marines! Je bossais sur un bateau sombre idiot... Tu me crois assez con pour vanter la Marine devant un mec qui put l'embrouille comme toi, t'as la tête de l'emploi, excuses-moi de te le dire, j'avais reconnu un pirate à cent mètre en voyant ta gueule et les loques que tu portes...

Tout en regardant le pirate sans le quitter des yeux, Jack prit la bouteille de saké et l'approcha du comptoir, il fit sauter le boucher d'un geste du pouce puis en version une petit dose dans le bol de Jin.

_ Ce que je compte faire? Tiens je te paye un coup ça se voit? Hahaha. Jin Crusher dis-tu? Désolé mais ce nom ne me dit rien. J'ai vraiment pas une gueule de gars de la Marine quand même... Bon... La prochaine fois que tu montes sur tes grand chevaux mon gaillard, c'est le nez en miette que tu sortiras d'ici.

Il était prêt à transformer son bras droit en glace pour foutre une pêche monumentale à Jin si ce dernier se montrait à nouveau menaçant. Qu'allait faire le pirate bicolore? Boire son coup et se calmer ou chercher encore plus les noises et la baston?



_________________
Appelez-moi Mister Freeze.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t194-jack-d-sawyer
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Bar, Blanche-Neige et Un Fou ! [Jin & Jack]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Bar, Blanche-Neige et Un Fou ! [Jin & Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [REQUÊTE] Connecter un HD2 sur une prise jack / autoradio pour sortie son sur HP 5008 - 3008
» [RESOLU] Etui PROPORTA Union Jack
» Jack Kerouac - Sur la route et autres écrits
» JACK KIRBY
» Titanic 2 : The Surface (Jack is back)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Omega :: Zone RP :: Les Blues :: South Blue :: Baterilla-