RechercherAccueilMembresS'enregistrerConnexionFAQGroupes

Partagez | .
 

 Feed me more. [Terminée.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Knurr Dracescor

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 6
Points Omega : 1

Database
Capacité 1: Zoan antique du T-Rex
Capacité 2:

MessageSujet: Feed me more. [Terminée.]   Ven 23 Aoû - 0:07

HRP

Âge : Je suis vieux.
Nom de votre avatar et œuvre dont il est tiré : The Father – Last Man Standing.
Comment avez-vous connus One Piece Omega ? Sur un Top-Site.


RP


Nom : Dracescore.
Prénom : Knurr.
Âge : 37 ans.
Lieu de naissance : South Blue – Krock Island.
Race : Humain.
Métier/Rôle sur un navire : Cuisinier.
But : Atteindre Rough-Tell et le One Piece, pour se le caler au fond du bide.

Capacité spéciale : Toka Toka no Mi, Fruit du Reptile - Version T-Rex.


Description de votre personnage :

Knurr, ce n'est pas un gars comme les autres, on le voit rien qu'à sa trogne. Quand on se tient debout face à lui, on se demande ce qu'on a mérité pour croiser un tel énergumène sur son chemin. Parce que Knurr, ce n'est pas seulement un mètre quatre-vingt neuf pour quatre-vingt-cinq kilos, c'est beaucoup plus que cela. C'est avant tout un homme physiquement bien bâti, avec un corps puissant et robuste, obtenu sur les terres hostiles où il est né. Corps qui porte à ce propos les traces d'une vie de prédateur, d'être vivant mi-homme, mi-animal, forcé de tuer pour se nourrir et de s'imposer par la force lorsqu'un conflit éclate. Les cicatrices qui marquent sa peau sont presque aussi nombreuses que les tatouages qu'il détient. L'un comme l'autre raconte son histoire, celle de son île, ainsi que ses aventures en dehors, en tant que tout nouveau pirate. Le dernier daterait d'il y a quelques mois, à peine.

Knurr, ce n'est pas juste un tas d'os et de chair, c'est aussi une tronche digne du plus horrible des forbans de ce monde. Un crâne chauve, sur lesquels reposent quelques-uns de ses fameux tatouages, mais également les restes de sales blessures, quasiment mortelles pour certaines. La plus impressionnante de toutes étant sans conteste celle lui barrant le visage, partant du front, surplombant son œil en verre et continuant son tracé jusqu'au bas de la joue du trentenaire. Celle-ci, il n'est pas prêt de l'oublier. Oh non. Car comme dit plus tôt, elle lui aura coûté plus qu'une belle balafre. Par cette marque, son œil droit s'est envolé avec. Question pilosité, sourcils noirs et épais et barbe et moustache dans la même teinte sont de sortie. Car les deux derniers se mêlent l'un dans l'autre pour former un tout, un amas de poils sombre et rugueux qu'il ne ferait pas bon de toucher.

La principale raison étant que sa barbe est constamment imbibé de rhum ou encore du sang de ses proies, de ses repas. Une autre étant qu'il aurait trop peur qu'on foute en l'air le style inimitable qu'il lui a donné, ce petit arc de cercle sous le menton, tenu par des ficelles dont un début de bouc retombe vers le bas en son centre. Et pour compléter le tout, un indétrônable cigare est calé entre ses mâchoires, cigare qu'il ne partagera avec personne. Jamais. Enfin, pour achever la description physique de l'animal, il est indispensable d'aborder la tenue vestimentaire. La façon dont se fringue le Dracescore n'est pas sans rappeler celle des soldats de la marine, en moins ridicule. Exit le bleu et blanc, la casquette débile et le tee-shirt sans manches, lui a su s'équiper avec classe comme il dit. Une veste verte kaki, dont le col est fourré pour les jours de grand froid, lui recouvre le torse.

Destituée de ses manches, mettant à nu ses bras parsemés de symboles, la légèreté et la chaleur qu'elle apporte la rende parfaite aux yeux de notre homme, qui n'en demande pas plus. Ah si, c'fou ce qu'elle contient de poches de rangement...  Pratique pour y stocker des morceaux de viande à mastiquer en chemin. Un pantalon treillis abrite ses jambes, ainsi qu'une paire de ranger noire et chaussettes pour les pieds. Pantalon et chaussettes étant de même coloris que la veste, question de camouflage lors de la chasse.  Questions accessoires aux goûts douteux, il en est rempli. A commencer par cet étrange collier pendant jusqu'à son torse, exposant des oreilles humaines... Un autre moins glauque lui entoure le cou, des billes rouges ornées de symboles blancs. Il y a également ce foulard rouge, s'étalant par-dessus le haut de la veste laissé ouvert. Mais plus que tout, l'accessoire indispensable, l'objet qui fait sa joie, sa fierté de cuistot, c'est sa machette !

Arme à manche court et ici, complètement différent des manches habituels, sa lame épaisse longue de 50 centimètres en fait le compagnon idéal dans toutes les situations périlleuses.

Knurr est le compagnon idéal. Conscient de la chance qu'il a d'être encore en vie, après tant d'épreuves, il ne se prive pas de profiter de chaque jour comme s'il était le dernier. Ce qui pourrait agacer les uns comme satisfaire les autres. Lui ne s'en soucie guère. Il n'a pas assez de temps à perdre pour s'attarder sur les jugements des autres. Et si l'un d'eux n'est pas d'accord, qu'il ramasse ses phalanges dans le dentier, il changera d'avis ! S'il ne se préoccupe pas du jugement d'autrui sur sa personne, cela marche aussi dans l'autre sens. Du moins, en ce qui concerne Knurr. Il ne juge personne. Il ne critique pas. Cela ne veut pas dire qu'il suivra aveuglément les actes sans broncher, simplement qu'il ne cherchera pas à en comprendre les motivations. Il fonctionnait ainsi avec son ancien équipage. Le Capitaine donne un ordre, il s'exécute. Si vraiment il sent que l'histoire craint, il le fera comprendre. Avec des mots, ou des actes s'il le faut.

Autrement, il a tout du bon vieux pirate qui se respecte. Il n'a aucune pitié à voler, tuer, violer, détruire tout ce qu'il désire. Le fait qu'il soit détenteur de fruit du type zoan joue un rôle là-dedans. Quand on est la moitié d'un T-Rex, forcément qu'on voit les choses différemment. Humain, animal, machine, tout est sa proie. Tout est susceptible de finir broyé par ses puissantes mâchoires. La force brute, il ne connait que cela depuis qu'il est né. C'est ainsi qu'il a survécu sur son île, qu'il s'y est imposé et il ne voit aucune raison valable de changer. C'est brutal, sauvage et sanglant, c'est lui. En dehors de cela, son côté humain lui permet de ne pas totalement finir à poils dans les rues, à rugir ou grogner au lieu de s'exprimer avec des mots. Il a découvert toutes les bonnes choses que ce monde à offrir, comme l'alcool et les femmes, l'argent, le sang, le sentiment de supériorité sur plus faibles. Mais également le goût amer de la défaite et de la fuite.

Ayant autrefois intégré un équipage pirate, voguer sur les mers avec ses compagnons sur plusieurs années, il en a gardé le vieux rêve de ses camarades désormais morts ou disparus. Le One Piece. Pour lui, ce n'est qu'une grosse pièce d'or sans valeur que les idiots recherchent sans succès depuis des dizaines d'années. Son Capitaine comme les hommes qui le suivaient cependant, pensé différemment. Tous n'avaient de cesse de répéter que c'était bien plus qu'une simple pièce. Mieux encore que de l'or. Qu'un coffre rempli d'or. Il offre à celui qui mettrait la main dessus le contrôle de toutes les mers. Connerie que répondait le Dracescore. Alors pourquoi poursuivre ce rêve imbécile ? Eh bien, simplement qu'il aimerait prouver à tous qu'il était dans le vrai. Et aussi, même s'il n'ose se l'avouer, pour rendre hommage à la mémoire de ses amis. Rough-Tell, ce ne doit pas être si impossible à atteindre qu'on le raconte. D'autant qu'en chemin, le pirate trentenaire aura tout le loisir de goûter à la quantité immense de nourriture qu'est ce monde.

Et cela, c'est bien plus passionnant qu'une vie paisible de pêcheur dans une île reculée de South Blue...

Histoire :

Naître à Krock Island, c'est voir le jour dans un putain de merdier géant. Cette île est aussi vaste qu'elle est hostile pour l'homme. Ce dernier ne doit pas vivre ici et l'a, au fil du temps, bien compris. Seulement voilà, y'a toujours des cons qui se croient mieux que les autres. Mes parents étaient de ceux-là. Pour eux, petits branleurs, vivant de leurs larcins, c'était un coin de retraite peinard, se faire oublier après avoir volé un nombre affolant de personnes. Ils se sont dit qu'avec le fric amassé, ils allaient faire construire une belle maison et y vivre peinard jusqu'à en crever. C'tait une idée sympa. Une qui fait rêver. Mais bordel de merde, quelle idée à la con que de choisir cette terre. Y'as des tas de morceau isolé du reste du monde et sans danger, 'fallait qu'ils prennent le mauvais. Le pire étant qu'ils n'avaient pas prévu d'y avoir un bambin. Ils ont simple couché trop de fois et sans aucune protection. Le préservatif bordel, c'pas fait pour les ours ! M'enfin, tout cela n'aurait été qu'une histoire comme une autre s'ils n'avaient pas été aussi dégueulasses avec le gosse.

Le gosse, c'moi. Knurr Dracescore. Ouai, j'ai un putain de nom à chier, mes excuses. Non j'deconne, t'peux te torcher avant que j'm'excuse. J'pas à le faire. Donc j'disais, en plus d'pas être foutu d'se protéger, c'tte bande de glands a fait la pire chose au monde pour des parents. Ils m'ont largués. Pas dans un panier d'oseille à la naissance, non. A mes douze ans, quand j'étais capable un minimum de me démerder dans la forêt et que cela leur offrait bonne conscience. J'ai halluciné. J'hallucine encore, quels enfoirés. Ils ont fait ça sans pleurs, sans un mot, ils se sont contentés d'me refiler un foutu fruit vert, pour que j'me nourrisse les premiers jours, en attendant d'savoir chasser. Non mais j'te jure... sur cette terre, y'a vraiment des cas. Abandonné, effrayé, perdu, j'ai erré les premières heures, à la recherche d'un autre abri. Que dalle ! C'comme chercher un os de caniche au fond d'un lac. Alors moi et mon fruit, on a marché, longtemps.

J'sais ce que vous vous dites ouai. Il va bouffer son fruit qui comme par hasard, va être un du démon et c'est de c'tte manière qu'il va s'en sortir. Eh bah bingo. Ces couillus détenaient un fruit du démon et le savaient même pas ! D'ce qu'ils m'avaient racontés, c'tait l'père qui l'avait choppé, lors du vol d'un musée d'antiquité quelque part sur South. Ils en ont pas dit beaucoup plus, seulement que sur le coup, ça lui avait paru avoir de la valeur. Je sais pas comment ils en sont venus à penser que c'tait pas l'cas et pourquoi ils l'ont pas bouffés plus tôt. 'Fin si, j'en ai eu ma petite idée au moment de le becter. Croquer dedans à pleines dents, la ventre qui te tiraille le bide et espérer te remplir la panse... pour finalement n'en prendre qu'une bouchée et recracher le reste au sol. Sur l'coup, j'pensais simplement qu'il était si vieux qu'il était pourri et que c'tait un sale dernier coup d'mes faux parents. Les connards. C'quand j'ai commencé à sentir les changement s'opérer à l'intérieur de mon corps que j'ai douté.

Et si finalement, ils m'avaient réellement donnés de quoi survivre ? J'ai r'ssenti comme un regain de vitalité, j'me suis senti plus fort avant de clairement déchanter. Les os de mon corps ont commencé à s'briser, mes ongles s'allonger, mes dents pousser, ma vue changer et puis plus rien. Juste pouf. Le néant durant plusieurs heures de c'que j'savais n'être qu'un court instant de répits avant d'remettre ça. Parce que j'le sentais, ça grouiller encore dans l'bide. Foutu fruit de merde ! T'as d'jà eu c'tte impression toi, que plus rien n'va ? Moi si. L'espèce de transformation, encore. D'abord les os qui pètent, s'refont, pètent à nouveau, s'refont. Puis la taille qui s'allonge de plusieurs mètres, de haut comme de large. Y'a comme une queue qui m'pousse derrière, genre comme les bêtes. Moi j'me content d'geuler ma souffrance. Y'a mes bras qui perdent en centimètres là où mon crâne s'épaissit et qu'mon poids s’alourdit. Souffrance après souffrance, la transformation s'achève.

Et à la place d'un long cri d'humain complètement déformé par la douleur, c'est un long rugissement bestial qui sort de ma gorge. L'histoire est simple, mais c'est ainsi que l'homme se mélangea à la bête préhistorique.

La suite, vous vous en doutez, pas vrai ? Je n'ai pas seulement appris à survivre en milieu hostile, j'ai dû apprivoiser la bête qui sommeillait en moi. Celle que j'étais en train de devenir. On peut clairement dire que pour la seconde partie, j'ai complètement foiré. Je n'ai pas dominé la bête, elle m'a submergée. Et d'une certaine manière, c'est grâce à elle que j'ai survécu. L’instinct animal, y'a pas à dire, ça vous change une vie. J'n'ai jamais retrouvé ceux à qui je dois tout cela. Les enfoirés ont probablement crevés comme les glands qu'ils sont. J'ai pas pleuré. Pourquoi faire ? Et c'est la vingtaine d'années passées, que j'ai finalement décidé d'changer d'air. J'pouvais plus m'voir cette île en peinture et la nourriture commençait à s'y faire répétitive. Bouffer des gros tigres c'bien, mais à la longue, c'est lassant. C'est comme ça que j'ai foutu les pieds ailleurs. Comme d'habitude, au tout début, ça a vraiment été la merde.

Moi qui avait grandi comme une bête, j'tais complètement paumé en territoire civilisé. Eh bah j'me suis pas vraiment adapté. Ou du moins pas volontairement. J'ai appris quelque truc malgré moi. Grosso merdo, on dira qu'il m'aura fallu le temps pour tout bien saisir. Et quand ce fut chose faite, bah les emmerdes me rattrapèrent. Une arrivée en ville, toute simple. J'pas d'fric sur moi, j'en ai jamais. J'veux boire et manger, normal. J'rentre dans un bar, normal. Commande la boustifaille et un tonneau de gnôle, normal. Sauf que le tenancier lui il veut que j’aligne les berrys avant de consommer. J'lui dis que j'ai rien pour payer, que ce sera gratuit pour moi. Pas normal. Les esprits s'échauffent, la claque tombe, suivi du poing, puis d'une démonstration de brutalité qui entraîne la mort du type. Pauvre gars, finir le cou déchiré par une rangée d'dents longue comme des poignards, c'moche. C'qui l'est moins, c'la bande de pendards qui a tout vu d'la scène et qui s'en est marré.

Pirate qu'ils se disent. A la recherche d'un membre d'équipage qu'ils ajoutent. Un qui sait se battre de préférence et qui a pas peur de se salir les mains. Cuistot si possible. J'réponds oui sans réfléchir. C'tout moi quoi. Si j'sais cuisiner ? Ouai'p mon gros, uniquement d'la viande froide. J'peux tout faire avec, la découper en tranches épaisses, fines, en cubes, en triangles, tout. Par contre, m'demande pas d'la faire griller, je t'enverrai chier. V'là que j'fais mon entrée dans le dur monde de la piraterie. Débute l'écumage des mers bleues. Qui sont rapidement devenues rouges avec nous, m'enfin. J'sens que j'contrôle mieux l'animal, sans pour autant tenir la transformation aussi longtemps que j'le voudrais. J'y travaille. Le Capitaine veut conquérir Grand Line. D'accord qu'on répond tous. Direction Reverse Mountain.

Mon cul. La malchance, quand elle vous colle, elle ne vous lâche jamais, j'aurais du y penser. 'Fallait qu'on ramasse un équipage marine sur le coin d'la gueule. Du genre plus fort qu'nous. Qui t'fais combattre avec tout c'que t'as, mais même ça c'pas suffisant. L'navire est en miettes, les morceaux flottent à la surface, avec les corps. L'équipage a été dessoudé assez violemment. Le capitaine est mort, la vigie aussi, tout comme le navigateur et le canonnier. Musicien et charpentier vont avoir le droit d'aller passer quelques temps à l'ombre, histoire de réfléchir à tout cela. Moi ? Oh, pas mieux hein. La prison, c'pas si mal qu'on dit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knurr Dracescor

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 6
Points Omega : 1

Database
Capacité 1: Zoan antique du T-Rex
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Feed me more. [Terminée.]   Mar 27 Aoû - 13:21

Présentation terminée !

Merci d'avance pour la validation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zora Read

Chien du Gouvernement
Chien du Gouvernement
avatar

Messages : 38
Points Omega : 6
Fonction : Cuisinière.
Localisation : East Blue.

Database
Capacité 1: Zoan Légendaire du Kirin
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Feed me more. [Terminée.]   Mar 27 Aoû - 19:19

Bienvenue Ô grand dinosaure.

Je ne ferais pas de grands monologues pour cette présentation comme le début pourrait le laisser penser. Tout d'abord la forme : Une bonne orthographe, une bonne grammaire, de la syntaxe et surtout , un style de carnivore. On comprends bien que ton personnage est une tête-brûlée, un mec qui a des Cojones et qu'il est né pour manger ce fruit là, à moins que ce ne soit le fruit qui est conditionné sa nature? Peut-être un peu des deux à première vue. Le défaut majeur de ton histoire? C'est court. J'aime les détails, les anecdotes et j'aurais aimé en savoir plus sur ta vie de pirate avant d'être jeté en prison.

À part ça. Je te valide au niveau 3 en tant que Pirate ayant mangé le Zoan ancien du T-Rex.

Merci de m'indiquer le grade que tu souhaites avoir, à choisir entre les trois disponibles à la présentation.

Je te souhaite un bon rp parmi nous et de sortir de prison rapidement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackson Hayes

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 141
Points Omega : 10
Fonction : Capitaine Medecin
Localisation : South Blue

Database
Capacité 1: Zoan du Loup
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Feed me more. [Terminée.]   Mar 27 Aoû - 20:08

K-Nur! le dernier diiiiiiiinosaure! C'est mon ami et bien plus en-core!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t292-jackson-hayes-en-cours#
Knurr Dracescor

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 6
Points Omega : 1

Database
Capacité 1: Zoan antique du T-Rex
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Feed me more. [Terminée.]   Mar 27 Aoû - 20:56

Ahahah ! Un grand merci Zora !

Et un plus petit pour le Capitaine, parce qu'il ne mérite pas mieux °°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Feed me more. [Terminée.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Feed me more. [Terminée.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Banniere et modif image [Terminé]
» Maquettes terminées de Beute ou Capturé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Omega :: Bienvenue :: Presentations :: Presentations des Pirates-