RechercherAccueilMembresS'enregistrerConnexionFAQGroupes

Partagez | .
 

 Drôle de Rencontre au Fight Club [Jin et Caius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jin Crusher

Fripouille
Fripouille
avatar

Messages : 19
Points Omega : 6

Database
Capacité 1: Paramecia de la barrière
Capacité 2:

MessageSujet: Drôle de Rencontre au Fight Club [Jin et Caius]   Ven 30 Aoû - 6:45





¡ Karaté Island !




Le Ring




L’île du Karaté ! Une île où le combat est maître ! Mon aventure avait commencé depuis peu et je devais me rendre sur mon île natale pour me ressourcer là où j’étais né, c’est-à-dire Baterilla mais, il fallait faire marche arrière et retourner au point de commencement. Pour l’instant, avec ma petite barque, j’avais accosté sur cette fameuse île. Karaté Island ! Un endroit connu de tout South Blue pour les combattants d’exception qu’il abrite. Les gens viennent ici principalement pour comparer leur force face aux champions et voir qui domine et qui se fait dominer. Challenge intéressant je dirais ! J’avais accosté sur le sable fin d’une plage derrière la ville et j’avais entreposé ma barque sur la côte tranquillement, un voile dissimulant les provisions pour ne pas qu’un petit fouineur vienne me les piquer. Celui qui me volera, je jure de le traquer et de lui faire regretter d’être né sur cette fucking planète ! Bref, pour l’instant ce n’était pas l’heure de penser à ça mais plutôt celle de visiter cet endroit attrayant. J’entrais alors dans la ville tranquillement comme-ci de rien était. Le moins que je puisse dire c’est qu’il n’y avait pas un seul fil de fer ici ! Tout le monde était baraqué comme un guerrier dopé à l’entrainement ! Excellent  je dirais. J’étais très heureux de constaté qu’il y avait assez de gros bras pour que je puisse passer le temps et m’entrainer. C’était un rêve et je ne pouvais m’empêcher d’aborder un très grand sourire. Un sourire des plus sinistre et malicieux alors que je marchais, les bras sur la tête, les jambes arquées pour une démarche des plus folles. Les gens me regardaient mais, mes pensées étaient ailleurs. J’imagine le massacre plaisant que je pourrais m’offrir ici avec beaucoup de sang, encore et encore du sang ! J’en rêvais tellement… Tellement que je me perdis dans cette grande ville et que pour redescendre sur terre, il fallait que je croise la route d’un poteau. Le front fendillé, un peu de sang et me revoilà ici. Le bois de ce machin était vachement solide en tout cas !

À cause de cette putain de barre, j’avais ressentis deux sensations brusquement : La première était bien sûr, la douleur que j’éprouvais au crâne. Incroyablement chiant ! Après ça te fout des migraines pas possibles et t’as tellement la tête qui tourne que tu te croirais dans un manège d’une Fête Foraine. J’étais posé au sol, un sol poussiéreux et chaud. Je me relevai alors, la main essuyant le sang de mon front, en prenant appui sur la barre avec mon autre main. Ma tête tournait aussi vite qu’une toupie et quelques minutes plus tard, c’était bon mais, une autre sensation fit son apparition rapidement. Mon ventre gargouillait énormément et je pense qu’il était temps d’aller manger. Seulement, je n’étais jamais venu ici donc je ne savais pas où se trouvait le resto du coin et cette fucking ville ne semblait pas fan des pancartes pour indiquer ! Dubitatif, je fis ce que n’importe que homme censé ferait. J’ai décidé au « pif » quel bâtiment pourrait être un endroit pour manger et me caser. Mon doigt avait désigné un endroit qui semblait un peu lugubre. Des murs en bois et en bétons, un peu sale également et des clodos devant qui empestaient la mort. Pas très propre comme endroit mais bon. Pas à pas, je me dirigeai alors vers la porte avant d’ouvrir celle-ci et regarder qui se tenait dans le coin là. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne s’agissait pas d’un restaurant mais plutôt une sorte de cave pour les mafieux ou je ne sais pas quoi. Il faisait sombre et il y avait des gens bizarres. Un minibar, une odeur de sang, de sieur et de rhum. C’est alors qu’un homme apparu à côté de moi. Il semblait aimable et me proposa de m’assoir sur une table ronde où était disposée une bouteille de Saké. Les gens autour, eux aussi, étaient dans des tables similaires à la mienne et ils semblaient attendre quelque chose. Je n’étais au courant de rien mais, intéressé par la situation qui pouvait devenir intéressante, je décidai de rester un peu plus longtemps que prévu.

Pour parler des individus présents autour de moi, on peut dire qu’ils étaient un peu tous différents mais dégageaient quelque chose d’intriguant tout comme moi. Un mec style cravate, costume, un chapeau et une panoplie d’arme présente sur sa table avec d’autres types de son genre avec lui. Des gros loubards plus loin, un mec en kimono de Karaté par-là, une grosse femme derrière moi et enfin plus loin, un peu dans l’ombre se portait un type tout seul comme moi. Il était habillé en bleu avec un regard intense. Mais bon, je ne m’attardai pas sur lui, ce n’était pas le plus important pour l’instant. Il fallait découvrir ce qu’il se passait ici et en vitesse. Mon vœu venait tout juste d’être exaucé, car le spectacle semblait commencer. Tout d’un coup, un morceau de la toiture, la partie centrale s’ouvrit pour laisser s’échapper une lumière menant directement vers une sorte de Ring. On pouvait le voir en long et en large et un sourire malsain ne put s’empêcher d’apparaitre ! C’était l’heure de la baston. L’adrénaline allait monter comme pas possible mais, je ne savais pas comment participer. C’était sûrement un combat des Champions de l’île pour divertir le publique et nous en mettre plein la vue ! Personnellement, à part si l’un d’entre eux arrivait à éclater l’endroit d’un seul coup de poing, je ne serais pas surpris par leur combat. Ce n’était pas deux petites frappes qui allaient m’éblouir. Pour commencer, je pris mes aises et je montai sur la table du bar en me courbant un peu, la main sur la mâchoire, le côté droit sur la table, un peu comme-ci je m’étais couché pour aller dormir. La bouteille de Saké devant moi, je n’allais en tout cas pas m’ennuyer et puis au pire, s’il y avait que des tapettes, je m’amuserais avec mon rhum et voilà. Les gens autour me regardèrent pendant quelques petites secondes avant de voir certains se reconcentrer sur le Ring devant. Tant pis, après tout je n’avais pas besoin de l’attention de quelqu’un vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

Une cloche retentit soudainement puis, un petit homme habillé en uniforme à rayure blanc et noir fit son apparition. Il était en tout cas beaucoup plus petit que moi, il devait faire la moitié ou le tiers de ma grande taille. Il s’empara alors d’un microphone et je fus choqué. Il avait une putain d’voix de stentor ce mec ce n’est pas possible ! Petit, il en a peut-être pas dans le froc mais en a beaucoup dans la gorge ! Il annonça alors que le Fight Club était ravi d’accueillir tout ce monde chez eux et que les combats allaient bientôt commencer. Le nom n’était pas très original en tout cas, à chier complètement à vrai dire. Mais ce n’était pas le plus important, car dans la minute qui suivit, deux hommes fit leur entré dans l’arène. L’un était grand, chauve, noir, barbu et des poings aussi gros que ma boite crânienne, tandis que l’autre était normal, beaucoup de cheveux, blanc, sans barbe avec des jambes qui pourraient foutre a un mec un coup dans les burnes à vingt mètres de distance. Si sa « Troisième Jambe » était comme ça, sa meuf serait une petite veinarde !  Trente mètres de plaisir c’est pas géant ? Bref, ce type devait appartenir à la tribu des longues jambes et les deux pratiquaient sûrement un art martial. Le p’tit arbitre annonça alors leurs noms : Brook Le Broyeur de Crâne contre Shishikuto La Jambe Tranchante ! Débile comme surnom. Bref, les deux gladiateurs commencèrent à se taper doucement dessus. Le « Mixeur pour Caboche » essaya désespérément de saisir « Massacreur de Burne à Distance » mais sans vin ! Celui était trop rapide et exécuta une de ses techniques ravageuses avec sa jambe de trente-huit mètres… enfin, c’est un peu exagéré tout de même. Il balança un coup de pied si rapide que le bras du gros colosse fut tranché partiellement ? What The Fuck ?! Le sang gicla et la cible était en délire ! Le Longue-Jambe n’avait pas encore gagné mais, semblait en bonne posture et s’en suivit d’un échange pour voir Brook s’écrouler ! Il avait broyer personne ce soir.. c’est dommage..

Puis venu alors un autre combat et encore un combat mais, ça ne m’amusait pas en fait… C’était mort dans ma tête, j’m’ennuyais tellement que dormir m’ennuyait également ! Que faire ?! Je donnais alors comme d’habitude mon avis qui était de trop en balancé mon verre sur le ring.
 

« C’est nul ! Mais tuez-vous bordel de merde ! Y’a donc aucun mâle qui n’a pas peur d’arracher la tête à un de ses laidrons à terre ? »

Les gens se retournaient, un regard pas commode du tout, les barmans aussi ainsi que les combattants et l’homme en bleu là-bas qui m’intriguait de plus en plus.. Dans quel bordel je m’étais fourré ?!




_________________


Dernière édition par Jin Crusher le Sam 31 Aoû - 11:28, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caius

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 17
Points Omega : 3

Database
Capacité 1: Mutations Génétiques
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Drôle de Rencontre au Fight Club [Jin et Caius]   Ven 30 Aoû - 10:37

Cela devait faire au moins une semaine que je suis en mer dans ce radeau miteux, et c'est génial ! J'adore l'aventure ! L'air marin, le bruit des vagues qui viennent caresser tes oreilles... Comment ne pas adorer ça ? Je me sens tout excité de voir où ce que je vais bien pouvoir atterrir, raaaah j'arrive pas à attendre ! Je vais piquer un tête dans l'eau avec ma lance pour ramener quelque chose à manger... L'eau était vraiment claire et je trouve ça encore meilleur pour pêcher, c'est tellement facile. J'ai donc tout simplement piquer des poissons uns à uns et remonta sur mon radeau... Merde ! J'avais oublié de m'attacher à lui, il à donc fallu que je nage comme un jobard pour remonter à bord. Après j'allais donc pouvoir profiter d'un petit repas bien mérité. Après quelques heures j'avais enfin aperçu une île et décida donc de m'y rendre, mais elle était vraiment loin ! C'est vraiment ennuyant d'être sur un radeau comme ça... Pff heureusement que les vagues m'ont emporté jusqu'à la rives parce que sinon cela aurait été chiant... Arrivé sur la plage de sable fin, j'abandonnais ma barque qui était en train de couler. Cette île était magnifique ! Il y avait du beau sable fin, des arbres tropicaux, des rochers énormes et du beau sable fin et des arbres... Impressionnant ! Je n'avait jamais rien vu de tel je crois, j'ai donc pris le temps de m'asseoir quelques instants dans le sable et de profiter du soleil qui déposer ses doux rayons sur mon visage. Cela me faisait pensais au jours que je passait à coté du labo avec Drake... Ahlala ça me rend nostalgique tout ça...  

Mais il fallait que j'aille explorer cette île ! Tout ses trésors m'attendent ! Et qui sait, il y aura peut être des grands combattants avec qui me frotter ? Je me suis donc levé tout en prenant soin de nettoyer ma lance avec le chiffon que je garde toujours dans ma poche, et me suis élancé en direction de la ville d'un pas joyeux. Heureusement pour moi, le village n'était pas loin du tout et je put admirer sa magnifique architecture : Des bâtiments, des bâtiments et encore des bâtiments... Vraiment impressionnant ! Mais ce ne fut pas la chose qui m'impressionna le plus : les habitants de ce villages sont tous des grands costauds ! Aucun d'entre eux ne possède pas sa montagne de muscle personnelle, c'était peux être tous des combattant qui sait ? Aaaah j'adore cet endroit ! Il faut que je trouve un bar où me renseigner... J'ai donc fait le tour du village en quelques dizaine de minutes et j'ai trouvé ce bâtiment qui avait l'air assez vieux, j'ai donc décidé d'y rentrer pour avoir ma réponse . A peine avoir poussé les portes de cette bâtisse qu'un homme m'invita à s'asseoir pour regarder un spectacle, jetant un coup d'oeil rapide dans la salle j'ai cru apercevoir  un membre de la marine... Il manquait plus que ceux là ! Je passait une bonne journée et il fallait que je m'en aille déjà de cette île ? Non, j'ai donc tout simplement décidé de me mettre dans l'ombre de la salle tout seul et voir ce spectacle qui allait bientôt se dérouler.

Un homme entra dans la salle quelques instants avant le début du show, mais quel homme ! Un véritable arlequin, ses vêtements était tout bonnement stupide ! Stupidement impressionnant ! Torse nu avec son pantalon rouge complètement ridicule se type avait le don de se faire remarquer c'est sur et certain ! Et vous avez vu ses cheveux ? Un assortiment de jaune et de violet, comme si on l'avait payer pour faire des expériences artistiques sur son crâne.
Il regarda un peu tout le monde dans la salle et semblait être aussi intéressé par se qu'il allait se passer. Et voilà que le toit du bâtiment s'ouvrit et laissa place à une lumière qui éclairait un ring...un ring... C'était de la baston ! Génial ! On allait pouvoir tout se taper sur la gueule ! J'adore vraiment cet endroit !  Mais la il fallait que je regarde le combat qui allait se dérouler, un certain Brook contre Shishikuto . L'un se battait avec ses poings et le seconde avec ses jambes. Le combattant qui se servait de ses poings n'avait quasiment aucune chance d’abattre un adversaire qui peut te toucher à distance et la défaite de ce dernier fut inévitable. Mais il pouvait rester fier, Brook c'est battu avec tout ce qu'il avait. Mais l’hurluberlu n'était pas de mon avis à ce qu'il laissa voir, en balançant son verre sur le ring en criant :

« C’est nul ! Mais tuez-vous bordel de merde ! Y’a donc aucun mâle qui n’a pas peur d’arracher la tête à un de ses laiderons à terre ? »

Il avait donc envie de voir du sang... Logique après tout. Mais ce n'était pas le thème de ce genre de combat je pense. Je n'avait jamais encore vu de combat sans mort ou emprisonnement mais c'était impressionnant ! Je me suis donc rapproché du clown ambulant.

"Hé le Picasso ! Si tu veux tant voir du sang tu n'à qu'a en arracher des têtes au lieu de te plaindre... Je suis ton homme si tu veux "

Qu'allais t'il répondre ? Je l'ignore, mais je sens que je vais de plus en plus aimer cette île du combat !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jin Crusher

Fripouille
Fripouille
avatar

Messages : 19
Points Omega : 6

Database
Capacité 1: Paramecia de la barrière
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Drôle de Rencontre au Fight Club [Jin et Caius]   Sam 31 Aoû - 9:40





¡ Épreuve de Résistance !




Duo Multicolore



Toujours sur cette île plus qu’étrange et on peut dire que je ne m’emmerdais pas du tout. Une heure après mon arrivé en barque, je m’étais déjà embarqué dans une drôle d’histoire. Et oui, en quête de quelque chose à me mettre sous la dent, j’étais entré dans un vieux bâtiment où logeaient des personnes assez étranges. Mais ce n’était pas tout, car d’un coup, la toiture s’ouvrit et une lumière vive éclaira un grand ring. Quelle chance ! Du combat, du combat et encore du combat. Du sang, du sang et encore du sang également ! Deux combats entrèrent sur le ring pour tout péter… enfin c’est ce que je cru. Deux tafiolles mais, l’un d’entre eux l’était plus que l’autre. Le gros balaise c’était fait laminer par la grande jambe et le combat s’était terminé d’une façon assez ridicule en fait. Une fois « Shishimachin » dehors, deux autres étaient rentrés et à chaque fois le même scénario. Le mec K.O. en deux trois coups, sans aucune bosse ou hématomes, les yeux qui viraient au blanc et voilà. Déception ! Je m’ennuyais grave sur ma table, couché, la main sur ma mâchoire somnolant les yeux ouverts. J’étais conscient mais, ce qui se passait ne n’intéressait pas du tout ! Au contraire même, je voulais me retrouver dans un endroit plus plaisant, pas une simulation de catch pour enfant de dix ans ! Même un resto serait beaucoup mieux. Après avoir vu une dizaine de mec au tapis sans aucune violence de la part de leurs adversaires, je ne pus m’empêcher de râler. Empoignant alors mon verre, je balançai celui-ci d’un trait vers le ring où celui-ci se brisa et brisa également le bruit qu’il y avait autour. Plus rien du tout, même les combattants ne parlaient plus. Je m’exclamai alors en revendiquant haut et fort que c’était à chier et que je voulais voir du sang !

Oui, oui, je voulais voir du sang. Le monstre qu’Onigumon, mon ancien capitaine, avait créé venait de s’exprimer. Un démon en moi que j’acceptais avec grande joie ! Mais c’est alors que quelque chose se passa. Une grande surprise que je venais de recevoir. Alors que le reste du monde ne parlait pas pour l’instant et se contentait de regarder, un homme apparu à côté. C’était le mc en bleu que j’avais vu là-bas. Pourquoi était-il sorti de sa grotte ce type ? Le pire c’est que ce n’était pas que sa tenue qui était bleu ! Ses cheveux, peut-être ses sous-vêtements et son attitude également. Et oui un vrai bleu ! Qu’est-ce que c’est ? Un mec qui ne connait rien mais, qui se permet quand même de venir te donner son avis, peut-être fausse mais, il vient quand même et c’est exactement ce qu’il s’était passé. Il était venu de je ne sais où et il m’adressa la parole. Premièrement, celui-ci m’appela « Le Picasso » puis suivi alors en quelque sorte d’un défi. Il exclama que si je voulais vor du sang, je n’avais qu’à me débrouiller par moi-même et qu’il était prêt à m’affronter si je le voulais. D’un côté, il n’avait pas tort. On était pas mieux servi que par soi-même mais bon, de quel droit se permettait-il ! Je ne le connaissais pas, je n’avais pas balancé le verre dans sa gueule et il venait quand même. Il avait le don de m’énerver lui. Je pouffai alors de rire mais, un grand rire hein. Un truc que l’on entend à des kilomètres avec une touche d’ironie. Je me redressai alors rapidement et regardant ce type droit dans ses yeux qui étaient de couleur rouge.

« Pff… Ta gueule toi ! J’ai pas balancé le verre dans ta face donc calme tes hormones  et retourne d’où tu viens tu veux, ça me fera agréablement plaisir ! »



« Mais t’as raison sur un point le bleu, j’vais m’occuper seul de mon amusement personnel et j’vais également écraser ton petit crâne… Merci de m’avoir ouvert les yeux mais, quelle erreur de ta…. »

Le sourire aux lèvres, c’est alors que tout d’un coup quelqu’un me coupa la parole. Pourquoi ? Qui ? Je ne tolérais pas du tout ça et une veine venue alors s’installe sur mon front. Je tournai alors le visage pour découvrir qui avait parlé et en fait, c’était ce jeune barman qui m’avait accueilli à l’entré. Que voulait-il ? Je me retournai doucement puis complètement vers lui, le regard sinistre, les jambes sur la table, à croupis. Il était décontracté et semblait très sûr de lui pour un barman ce qui me paraissait très étrange. Un regard sournois et je me doutais qu’il préparait sûrement quelque chose. Il mit alors sa main dans sa veste et sortit quelque chose. J’étais déjà sur mes gardes et son coup n’allait pas fonctionner mais bizarrement, il sortit une cigarette et un briquet. Pas d’action je dirais. Allumant doucement celle-ci, il bouffa la fumée avant de m’adresser tranquillement la parole. Celui-ci, toujours aussi calme me confia qu’il s’ennuyait également et que vu que je semblais me porter volontaire, de participer à quelque chose d’unique. Affronter, en duo, avec quelqu’un d’autres dans la salle, des guerriers qu’il a lui-même fait venir sous l’ordre de ses supérieurs contre un peu d’argent. Bingo ! Je ne remercierai jamais assez cet homme. Quelques secondes après ça, mon sourire réapparu mais, cette fois, beaucoup plus grand et sinistre. Il fallait donc que je choisisse une personne dans l’assemblé et d’un coup, j’eu un flash. Une idée m’était passée derrière la tête et un éclair frappa mes yeux d’un seul coup. Je me levai alors sur la table, toujours perché et toujours avec classe. C’est alors que je désignai quelqu’un de doigt


« Et bah putain t’es bien tombé toi l’barman ! Voilà j’ai décidé, j’vais castagner tes lopettes avec le Stroumph Bleu à côté… »


D’un coup, je vis deux mecs derrière sortir un fusil en direction du bleu là-bas. Enfin, des fusils, c’était un mot bien trop faible pour qualifier leurs mastodontes. Il semblerait que le Stroumph n’est que d’autres choix d’accepter ma « proposition ». Pourquoi l’avais-je désigné ? Simplement pour voir sa gueule quand le mec l’aura laminé. J’étais parfaitement confiant en mes capacités mais, je doutais en deux de mon futur partenaire. Je ne le connaissais pas, c’était pour ça. En tout cas, j’lui promets qu’à la minute où on terrasse le mec là, j’lui arracherais la tête comme il me l’a recommandé. Entrant sur le ring, les mains dans les poches et la démarche un peu bidon, je regardais autour avant de voir une grande ombre venir vers nous par derrière. Il était sorti d’une porte là-bas et la foule semblait en rut. Il était beau ou c’était l’idée que je puisse faire un massacre qui les enchantait ? Je compris très vite en me retournant ce qui les faisait gueuler.

« … »





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caius

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 17
Points Omega : 3

Database
Capacité 1: Mutations Génétiques
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Drôle de Rencontre au Fight Club [Jin et Caius]   Sam 31 Aoû - 21:22

Je savais que c'était une bonne idée d'accoster sur cette île au moment où j'ai posé le pied dessus ! C'était une île entièrement dévouer au art du combat et tout les habitants d'ici et même les voyageurs viennent en ville pour une seul raison : LA BASTON ! C'est assez bien comme première étape de mon voyage que je vais entreprendre, enfin ce n'est que mon avis personnel.  Je pense que dans cette île, il y à plusieurs temple dédié au combat mais moi je pense être tomber sur l'un qui va devenir des plus intéressants, en effet au moment ou je suis rentré dans la maison j'ai cru que j'étais dans un bar miteux quelconque mais on m'avait annoncé du spectacle quand soudain le toit c'est ouvert et à laissé place à un grand ring où beaucoup de gens ce sont affrontés... Génial ! Tout ça était vraiment impressionnant !  Mais un type lui n'était pas vraiment de mon avis je crois... Le Picasso demander à voir du sang, des têtes arrachés et tout ce qui va avec. Dans  la logique des choses je lui ait proposé un combat avec moi dans la mesure est qu'il dérange le show... Quoi ? Ce n'est pas une excuse valable ? Mince... De tout façon ce n'est pas grave car de toute façon ce type ce leva et commença à rire d'une tel force que cela me casser les oreilles je ne savais pas ce qu'il avait à ce moment la... Mais apres j'ai compris  au moment où il ouvra sa grande bouche de travelo :

« Pff… Ta gueule toi ! J’ai pas balancé le verre dans ta face donc calme tes hormones  et retourne d’où tu viens tu veux, ça me fera agréablement plaisir ! »

Il avait osé m'insulter !? Alors là ça demander réparation ! Il n'y avait aucune autre alternative que le duel, personne ne peux parler de la sorte à un guerrier sans s'attendre à combattre .  J'ai serré mon poing sans même y faire attention tellement c'était impressionnant la manière donc j'allais le rétamer ! Il avait vraiment l'air sur de lui pour un gros balourd multicolore, le remettre à sa place allait être une bonne chose pour lui je pense. Mais avant tout ça il fallait bien que je lui réponde mais au moment d'ouvrir ma bouche ce type me coupa la parole à nouveau !

« Mais t’as raison sur un point le bleu, j’vais m’occuper seul de mon amusement personnel et j’vais également écraser ton petit crâne… Merci de m’avoir ouvert les yeux mais, quelle erreur de ta…. »

Il avait donc répondu à mon défi avant même que je l'avais lancé, c'est incroyable ! Il à lui même choisi de ce faire humilier devant tout ce monde après avoir ouvert sa grande gueule. Mais au moment même où il allait me dire quelle erreur j'avais commis en le provoquant, un autre homme intervint entre nous deux. Mais bordel ! C'était quoi leur manie à tous de couper la parole au autres ? Nom de dieu (ou moi comme vous préférez) ! Ou-est-ce que c'est type on été élevé ? L'honneur et la politesse se font rares de nos jours... Bon tant pis, il fallait donc écouter ce type qui n'était personne d'autre que le barman : Il proposa à Picasso d'affronter en duo deux guerrier qu'il avait fait venir sous ordre de son boss. Mais il était bel et bien seul et devait donc choisir quelqu'un du bar pour combattre à ses côtés .  Un sourire assez sinistre ce dessina sur le visage de cet énergumène, il monta sur la table avec son allure de guignol comme d'habitude et pointa quelqu'un du doigt...Moi évidemment. Il ne le savais pas encore mais il avait le bon choix, j'allais enfin me taper sur la gueule ! Génial !

« Et bah putain t’es bien tombé toi l’barman ! Voilà j’ai décidé, j’vais castagner tes lopettes avec le Stroumph Bleu à côté… »

Le quoi ? Je n'avais vraiment pas compris ce qu'il avait dit mais ce n'est pas grave l'important c'est que j'allais enfin me battre ! Je crois qu'ils attendaient ma réponse vu qu'ils pointaient leur fusils sur moi, il m'ont fais comprendre que je n'avais pas le choix... M'enfin, c'est pas comme si ils me faisaient peur des mecs armés de fusil j'en ai déjà tué des tas. Mais pourquoi m'avoir choisi moi après m'avoir provoquer en duel ? Je comprend pas mais tant mieux. J'ai ramassé ma lance que j'avais posé contre le mur, c'était trop génial ! J'allais enfin me taper contre quelqu'un . Je ne put m’empêcher de serrer les poings et de les levé au ciel .

"Génial ! Enfin de la baston ! Allons-y Picasso ! "

Il fallait que je m'échauffe pour le combat j'ai donc envoyer ma lance d'une main tel un javelot sur un des deux types  qui me pointait avec leur fusil et avec ma deuxième main jeta une chaise sur le deuxième type, logiquement je me suis parti récupérer ma lance sur le premier avant de la planter dans le coeur du second en pensant évidemment de le désarmer. Avec ceci de fait je me déplaçais en sautillant vers l'entrée du ring. Juste avant de rentrer je me suis retourné vers le barman et le fixa avec un air intimidant .

"Je n'aime pas qu'on pointe des fusils sur moi, tu comprend ?"

A peine deux pas plus tard j'était dans le ring : Impressionnant ! Vraiment hallucinant ! Ce ring était à couper le souffle, de plus j'entendais la foule complètement en délire en vue de ce combat . J'etais vraiment excité et cela devait vraiment ce voir car quand je suis chaud bouillant je gigote. Au final je ne put m’empêcher de crier :


"Waouh ! Toute cette foule en délire pour mon combat ! C'est génial ! "

Quelques seconde après moi, Picasso m'avait rejoins. La foule était hystérique. Est-ce vraiment pour moi ou bien pour cette ombre énorme qui se dressait derrière moi ? Après m'être retourné j'ai vite compris que c'était pas pour moi : Un mastodonte qui avait vraiment l'air dangereux était l'adversaire du jour. J'était dégoûté, baissant la tête et les épaules je me suis éloigné l'air dépité vers le bout du ring...


"Pff... Pourquoi c'est pas pour moi cette foule..."Dis-je assis en train de bouder comme un gamin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jin Crusher

Fripouille
Fripouille
avatar

Messages : 19
Points Omega : 6

Database
Capacité 1: Paramecia de la barrière
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Drôle de Rencontre au Fight Club [Jin et Caius]   Mer 4 Sep - 2:16





¡ La Première Attaque !




Coup de Hache



Cet endroit était décidément bizarre et c’est le moins que je puisse dire. J’étais arrivé et voilà déjà des ennuis mais, il faut dire que j’adorais ça ! Pour résumer la situation, je me retrouvais en plein milieu du bar où un mec en bleu m’avait abordé en me lançant un défi et je lui avais répondu violement et avec confiance comme à mon habitude. Il ressemblait à un combattant mais, était plutôt maigre et petit par rapport à moi et mon gabarit. Après tout, trois mètres de haut ce n’était pas donné à tout le monde. Quand j’étais sur le point de l’attaquer et sûrement d’en finir avec lui, un homme m’interrompu et me fit une offre à ne pas rater. Il me proposait de combattre contre une somme d’argent des types en duo avec quelqu’un du bar. Excellent j’ai envie de dire. Il y avait tout ce que j’aimais. Le combat et les tunes. J’étais partant et j’avais choisi le mec en bleu qui semblait un peu trop confiant. Il me surnommait « Picasso » et semblait enchanté par ce combat. Une réaction un peu enfantine qui ne m’enchanta guère. Combattre avec un gamin ne m’intéressait pas et je commençais à regretter mon choix. Mais ce n’était pas fini. Il choppa une lance qu’il avait posé contre le mur et d’un coup, tira celle-ci sur un des mecs qui pointait un fusil sur nous et sur l’autre une chaise. À quoi jouait-il ? Il y avait une centaine de mec avec eux ! Cet idiot n’avait pas compris qu’en faisant ça, il allait se faire trouer de partout ? Je regardai celui-ci avec un air de déception en attendant qu’il se fasse tuer sur place. Il fallait que je me trouve quelqu’un d’autre donc.

Le bleu était donc présent devant moi et il fit un déplacement assez rapide pour apparaitre comme par magie devant le mec et l’enfourcher sa lance dans le corps. Il était mort lui aussi mais, pas les autres. Il s’exclama alors en disant qu’il n’aimait pas qu’on lui pointe des fusils dessus. Et je pense qu’il aimera moins se faire cribler de balle. R.I.P le Stroumph. Enfin, je crois que ce n’était pas encore son heure. Je vis toute la salle sur le point de brandir un flingue quand le barman fit signe de la main. Il avait sauvé la vie de cet ahuris. Il voulait sûrement le voir se faire massacrer. Enfin bref, il venait vers moi comme une fleur et je ne pus m’empêcher de rire. Le « zappant » d’un coup, j’entrai alors sur le ring et la foule commençait à crier. J’étais étonné que ça soit pour moi et quand je me retournai. Je vis alors un homme d’une dizaine de mètre s’affichant devant moi. Ce n’était pas un géant mais, un mini-géant et je n’en revenais pas. Il était imposant à souhait. Une tenue en peau d’ours, des cheveux bruns longs et une hache grande hache tranchante. Un adversaire facile ? Oh non mais, ça allait être une partie de plaisir de le tataner. Il entra alors dans le ring tandis que l’autre avec moi regardait et je supposais qu’il se sentait également tout petit.  L’homme se pencha alors vers nous le sourire aux lèvres et se mit alors à rire. Un bruit insupportable faisant trembler toute l’arène. Un corps aussi puissant abritant des cordes vocales pareilles, c’était normal ! Il posa alors sa grande hache au sol et nous adressa la parole avec un ton vengeur et sanglant.


«  HAHAHAHAHAHA ! C’est vous mes adversaires ?! Je vais donc me taper des amuse-gueules. Ça va être vite fait ! »




Celui-ci se releva alors, empoignant sa hache, sur le point d’attaquer quand un rire traversa ma bouche, l’interrompant sur le coup. Un rire soudain qui semblait l’agacer. Il semblait vouloir faire régner la peur parmi nous mais, ce n’était pas gagné. Je n’avais pas peur, certes, impressionné mais, pas craintif.  Mon rire énerva celui-ci qui grogna comme une bête. Il décida alors d’armer son pied pour nous écraser comme des fourmis quand je sautais en arrière pour esquiver son coup qui fit alors trembler l’arène. J’atterris rapidement sur mes deux pieds en mettant ma main dans ma veste prenant par réflexe mon fusil. Seulement, en regardant ce type, je réalisai que ça n’allait servir à rien de faire un tel geste à part utiliser des balles pour rien. Fronçant les sourcils, comment faire ? Je réfléchissais alors à une tactique quand celui-ci fit tourner sa hache dans sa main. Une hache géante qui causait beaucoup de dégâts. Je regardai alors mon partenaire un cours instant pour voir comment il était avant de me reconcentrer sur le monstre devant nous. La immense hache tournait si vite que le vent suivait avec. Un courant d’air ascendant tournait autour du ring causa l’envol de certaines choses. Des bouts de papier, des petits objets, ma veste et j’en passe. Je rattrapai celle-ci de la main droite et je l’enfilai correctement sur moi, les cheveux bougeant au vent. Une grande preuve de sa puissance en tout cas. L’homme en bleu était-il également impressionné ? Aucune idée et ce n’était pas le plus important. Le fruit de la réussite d’une équipe était la collaboration pas vraie ? Et bien c’était ce qui allait bientôt se faire et j’espérais que le bleu était assez doué pour me suivre. Le géant arrêta le vent pour lever sa hache d’une telle force et la rabattre sur nous causant une petite bourrasque de quelques secondes. L’arme s’abattait sur moi quand je compris que je ne pouvais pas reculer étant bien trop lent. Il fallait donc faire face et c’est alors que je croisais mon index et mon majeur signe d’une technique fétiche de mon répertoire.


« Shield »

Je créai alors une barrière ronde au-dessus de moi où la hache se percuta violement. Un coup qui créa alors un bruit sourd mais, le plus drôle dans tout ça, c’était que ma barrière était complétement invisible. C’était étrange pour le publique, le bleu et le géant mais, pas pour moi. Le Bari Bari no Mi était une vraie merveille et c’est pour cela que je l’adorais. Seulement, la hache était très puissante et je ne pourrais pas tenir très longtemps vu son poids et mon niveau. C’est alors que je fis un geste à mon coéquipier. Il était tant pour lui de faire ses preuves et d me montrer sa valeur. Jusqu’ici, il n’avait fait que des conneries et là, il pouvait donc remonter rapidement dans mon estime et celles des autres dans le bar. Le géant lui, avait un regard sévère mais en  même temps bouche bée par mon pouvoir ! Qu’allait-il advenir de nous dans ce combat ? Et de plus que ce n’était que le premier d’une longue liste !



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Drôle de Rencontre au Fight Club [Jin et Caius]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Drôle de Rencontre au Fight Club [Jin et Caius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FIGHT CLUB de Chuck Palahniuk
» [film] Fight Club
» Fight Club: Play.com Exclusive Steelbook Edition 04/06/12
» FIGHTING CLUB - FIGHT CLUB
» Un ptit warhammer-fight-club ce soir?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Omega :: Zone RP :: Les Blues :: South Blue :: Karaté Island-