RechercherAccueilMembresS'enregistrerConnexionFAQGroupes

Partagez | .
 

 Hey Captain' Vlà Rayne ! [Finish]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rayne

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 11
Points Omega : 3
Fonction : Second, Cuistot, Scientifique barge, What Else ?
Localisation : Sur les mers

Database
Capacité 1: Logia de la Lumière
Capacité 2:

MessageSujet: Hey Captain' Vlà Rayne ! [Finish]   Jeu 5 Sep - 18:08

Rayne


HRP :

Âge : 21 ans
Nom de votre avatar et œuvre dont il est tiré : Rayne, du manga "Neo Angelique Abyss"
Comment avez-vous connus One Piece Omega ?  Une espèce de raton laveur vivant chez moi m'en a tellement parlé (ou m'en a tellement fait bouffé, ça marche aussi) que j'ai décidé de venir jeter un oeil ici. Et puis au final j'y pose mes bagages.


RP :

Nom : Etwanaël
Prénom : Rayne
Âge : 24 ans
Lieu de naissance : Wanokuni
Race : Un humain
Métier/Rôle sur un navire : Sur un Navire ? Cuistot tiens, un bon cuistot. Même si à ces heures perdues c'est un scientifique barge. De quoi mélanger les deux ? Mais non pas de cyanure dans la soupe voyons, il sait se contenir. Et il est d'abord cuistot. Mais on n'empêche pas un scientifique dans l'âme de s'amuser un peu, si ?
[In RP le jeune homme rejoindra Mister Raccoon le raton laveur, de ce fait il deviendra second selon les désirs de l'animal, est-ce possible ?]
But : Un rêve ? Non pas qu'il sache. Allez savoir ce qui se cache au fond de ce cerveau tordu après tout ... Tout ce qui l'intéresse c'est s'amuser et découvrir de nouvelles choses.

Capacité spéciale : Pika Pika no mi - Lumino Fruit
Le pouvoir de contrôler, créer et devenir de la lumière. Rayne commence à maîtriser quelques techniques basique mais rien d'extraordinaire, pour plus de détails cf l'histoire et la fiche technique.
Son pouvoir créé au début de la simple lumière, de dimension variable il peut créer une petite boule lumineuse afin de s'éclairer légèrement ou alors il peut éclairer toute une pièce, bien sûr le temps varies en fonction de la taille.
Il peut aussi grâce à celle-ci se protéger, se déplacer à la vitesse "de la lumière" quelques secondes (pouvoir qui ne sera que peu développer par la suite du fait de son handicap, son corps ne pouvant pas résister à une forte vitesse bien longtemps avant de tomber en morceau) ou encore attaques grâce à des balles de lumière passants par son arme (peu de balle, de moins en moins puissante).
En ce qui concerne l'épée (difforme) de lumière et les pics, ce n'est que dans des situations de crise (cf histoire) qu'ils ont été créé, ils ne pourra donc pas les refaire volontairement et ce ne seront des techniques développés qu'à des niveaux supérieurs. Pour la dématérialisation Rayne à un léger blocage suite à la première fois lorsqu'il a mangé le fruit, pour le moment donc il pourrait se dématérialiser quelques secondes, et se déplacer de ... quelques centimètres je pense. Mais ce n'est pas du tout une technique maîtrisée.



Description de votre personnage :

~ Physique ~


-Un infirme-
C'est une des premières choses que l'on remarque lorsqu'on le croise dans la rue ; Rayne est toujours entrain de légèrement boiter, et ce n'est pas parce qu'il a fait le con et est tombé. Non c'est parce que son corps l'empêche de se déplacer beaucoup, abîmer dans le passé. Cette mobilité réduite l'empêche tout d'abord de parcourir de longue distance mais en plus le fait boiter presque constamment.

-Un sportif-
A première vue on pourrait penser qu'étant légèrement un infirme le gaillard est tout plat, tout maigre avec des jambes comme des bâtons. Et bien non, Rayne sait s'entretenir et surtout se muscler. Sa mobilité lui permet quand même de marcher et de courir sur de courtes distances ce qui fait que ses jambes restent musclées.
Après pour le reste, mesdames si vous le voyez torse-nu vous pourriez rougir de plaisir ... Les tablettes de chocolat sont belle et bien là, une belle marchandise en somme. Musclé, mais pas trop le jeune homme a réussi à conserver son corps d'athlète avec des exercices réguliers.
En plus il est agile, que demander de plus ?

-The regard qui tue-
Bon approchons-nous un peu plus près de ce beau petit mâle et voyons les autres surprises en réserve. Une courte chevelure volant au vent encadre doucement son visage, d'un rouge très vif elle est parsemée de mèches blanches. De temps en temps vous pouvez même avoir la chance d'en voir apparaître une nouvelle. Demandez-lui pourquoi et c'est avec un grand sourire qu'il vous répondra de demander à sa magie.
Un visage fin, un sourire presque scotché aux lèvres et qui ne semble pas vouloir partir, quelques mèches rebelles et un regard percutant définissent son visage.
Percutant, perturbant, profond ou encore mystérieux. Son regard se fait très cachottier et laisse rarement voir les véritables émotions du jeune homme. On y perçoit souvent un brin de tristesse mais le plus souvent on s'y perd et on coule face à son intensité. D'un vert profond ils peuvent figer une personne rien que de leur intensité.

-Attitude-
Rayne dégage toujours une certaine classe, un peu de prestance et quelques traces de fierté voir une attitude assez cool ... Souvent les personnes se retournent sur son passage, pour l'observer et souvent laisser des commentaires sur sa personne. Il ne se place jamais au-dessus des autres et se balade tranquillement, il reste toujours très droit malgré son boitement, le regard un peu perdu dans le lointain. Il n'est jamais vraiment connecté à ce monde, toujours ailleurs. Laissant une part de mystère entre lui et les autres ceux-ci le comprennent presque tout de suite et peu de monde ose l'approcher au début.

-The Body-
Nous l'avons déjà signalé un peu plus tôt le jeune homme est fait de pas mal de muscle. Mais à part ça ? Une peau assez claire, il ne bronze jamais, c'est une activité de fille ça. Si on observe son ventre dénudé on peut apercevoir une cicatrice relativement propre et qui date d'il y a quelques années déjà, mais il ne vous en dira jamais plus deçu. Le jeune homme n'est pas non plus bien grand, 1m69 à tout péter, voir 1m70 peut-être pour 70 kg lors des fêtes. En gros ce n'est pas un gros gaillard bien en chaire, c'est plutôt le contraire, mais il n'est pas maigre pour autant.

-Clothes-
Bon on sait déjà qu'il est bien musclé notre sportif mais que dire de ses tenues vestimentaires ? Rayne porte toujours des tenues assez ample, tee-shirt relativement court, le plus souvent vert ; une veste rouge et noir et une chaine camoufle ses muscles abdominaux.
Il porte des jeans le plus souvent accompagné d'une grosse ceinture et n'enfile que des baskets, chaussures confortables. Il porte au bras droit une sorte de mitaine rouge qui remonte jusqu'à la moitié de son avant-bras et au bras gauche une mitaine noire courte accompagnée de deux bracelets semblables à du cuir rouge. Il a le plus souvent un bandage à ce bras mais personne ne sait vraiment ce qu'il cache. Il a aussi du côté droit son arme qu'il traîne toujours avec lui.
Il a aussi quelques boucles d'oreilles en argent, chaînes et anneaux mais pas d'énorme truc très voyants. Autour de son cou on peut apercevoir aussi une chaîne argenté qui suit ses mouvements, une petite plaque y est fixée mais rare sont les personnes qui savent ce qu'il y a marqué dessus.

~ Psychique ~


-Un esprit brillant-
Rayne n'a jamais été un véritable cancre, il a toujours eu des facilités dans ses "études" et sait mémoriser des informations à une vitesse impressionnante. Son cerveau est un véritable livre où il stock ses connaissances mais aussi ses contacts, certaines conversations ... Il oubli rarement quelque chose. Bouillonnant, il est rarement à cours de nouvelles idées, que ce soit pour son travail ou pour son plaisir personnel.

-Un scientifique loufoque-
Ne vous étonnez pas si un jour en pénétrant son laboratoire vous le trouvez en train de parler seul, surtout si ses discours sont pour le moins quelque peu sans queue ni tête. Il lui arrive très souvent de parler à ses ustensiles en cuisine, comme s'ils étaient des personnes physiques en chair devant lui, il leur raconte des choses et d'autres, notamment dans ses discours quelques peu fou mais il leur pose aussi des questions beaucoup plus sérieuse. S'ensuit un silence qui est perturbé par son cri de victoire lorsqu'il trouve la réponse à sa propre question.

-Un cuisinier hors pair-
Déjà quand il était avec son ami Hakkaï, Rayne adorait cuisiner, tester de nouvelles saveurs, de nouvelles recettes. Bref innover, sans tout faire exploser. Depuis la mort de ce dernier Rayne s'est remit à la cuisine pour s'améliorer encore et encore, dans le fond même s'il ne l'avoue pas il cuisine en souvenir du bon vieux temps, et c'est qu'il est plutôt doué pour ça, un vrai ptit cuistot.

-Un véritable gamin-
Toujours à rire de tout et de rien Rayne fait un peut penser à un gamin. Même prit sur le fait lorsqu'il a fait une bêtise il en rigole en disant positivement que tout va s'arranger. Souvent il corrige lui-même ses propres erreurs très rapidement s'il en a le temps et l'envie. Ou alors si elles sont grave car au fond il est très responsable. Malicieux et joueur il aime enquiquiner un peu les autres quand il sait qu'ils ne répondront pas méchamment, comme un enfant il arrive à lire dans l'attitude des personnes si elles seront de bons compagnons de jeu ou au contraire des adultes qui réprimandent.
Il est incroyablement bavard, s'il s'aperçoit que ça peut coller avec vous alors là il part dans ses discours et on ne l'arrête plus. Il adore parler et s'emballe très vite. Souvent il s'arrête d'un coup, s'excuse et au final si on ne le réprimande pas il repart tel un véritable gamin ...

-Un sourire à toute épreuve-
Notre cher gamin a toujours un sourire aux lèvres, un peu mystérieux mais surtout très doux, accueillant, gentil, quel que soit la personne face à lui. Parfois c'est plutôt un sourire triste qui s'affiche sur son visage mais il est toujours là, quoi qu'il arrive. Ce sourire transmet son mental fort et résistant, Rayne sait se contrôler quel que soit la situation, il arrive à modérer sa colère et sa tristesse afin de d'abord faire passer les autres ou la situation avant lui. Mais un jour tout peut craquer et à ce moment il devient complètement incontrôlable.
Si son sourire disparaît c'est qu'une grande nouvelle la frappée et qu'elle n'est pas forcément bénéfique, à ce moment-là le plus souvent il s'enferme dans sa bulle, dans un mutisme qui dure quelques jours, ou quelques semaines selon les nouvelles ...

-Une gentillesse en or-
Rayne est toujours prévenant, serviable avec les autres, leur offrant boissons et petits gâteaux dès qu'ils viennent le voir, faisant attention à leurs besoins dehors ; il ne laissera jamais une rencontre avoir faim avec lui. Très sociable il sympathise avec tout le monde, il n'aime pas à cette guerre stupide entre tous les clans, pour lui l'harmonie et l'entraide sont les meilleures solutions. Il pourrait sans soucis avoir dans ses amis autant de membres du gouvernement que de pirates ou autres ; si seulement ces derniers avaient un esprit un peu plus ouvert. Les seules personnes qu'il ne supportent pas sont les criminels qui s'amusent de la souffrance des autres. Eux il ne peut les voir, peut-être parce qu'il ne les comprend pas. Il n'aime pas plus que ça les conflits, c'est d'ailleurs pour cela qu'il est devenu ce qu'il est, et puis aussi pour poursuivre le rêve de quelqu'un ... Assez ouvert il écoute les arguments de tous avant de déclarer le sien. Gentil, trop gentil même il arrive souvent qu'il se laisse un peu marcher sur les pieds. Mais le plus souvent il n'y prête même pas attention, si on abuse de lui après tout c'est sûrement parce qu'il le veut bien.



Histoire :

-Île Wanokuni. Près de la côté. 2h30. Un soir d'hiver.-
Alors qu'un bébé pleurait pour la première fois sa mère hurlait et tentait de se lever, retenue par les médecins. Un homme avait surgit à la fin de son accouchement et avait attrapé le petit garçon qui secouait ses petits poings. Les seuls mots qu'il prononça furent "C'est un ordre du grand patron.". Elle en devint folle de rage et alla voir quelques jours plus tard ce grand patron nommé par ce soldat. Son mari. Le père de son enfant. Un des mafieux de la région et pas un des plus petits, vol, racket, meurtres, drogues ... Son dossier était déjà bien remplit. L'homme tranquillement assis à son bureau regarda la femme hurler devant lui puis lui demanda le silence et lui expliqua d'une voix claire et dur que cet enfant qui par le plus grand des bonheurs étaient un garçon deviendraient un jour son successeur et que par conséquent il lui fallait une éducation digne de ce nom et pas des notions d'amour et de faiblesse qu'elle pourrait lui enseigner. De plus il voulait garder l'existence de son enfant inconnu au gouvernement, c'était un peu son cadeau de bienvenue au monde. Renvoyant sa femme il lui dit simplement qu'elle aurait le droit à des visites régulières pendant sa petite enfance mais que vers 1 ou 2 ans elle sera très restreinte niveau de ses visites, car il ne voulait pas qu'elle lui pourrisse le cerveau avec des idées bizarres d'amitié ou de bien.

-Un petit cabanon dans les bois. 10 ans plus tard. Une après-midi ensoleillée.-
"Mammaaaannn !"
La femme leva les yeux et regarda le petit être courir vers lui en criant, s'agenouillant elle ouvrit les bras et le serra fort contre elle, cela faisait tellement longtemps qu'elle ne l'avait pas vu, son père voulait l'endurcir comme il disait ... Commençant à lui raconter les derniers événements le petit s'emballa et déballa un immense flot de paroles un peu confus. Souriante, elle le suivi jusqu'à l'intérieur de la petite demeure, si l'on pouvait appeler ça ainsi, et le laissa lui servir un thé bien chaud. Un homme entra dans le cabanon et la regarda d'un air neutre avant d'aller s'asseoir plus loin, s'avachissant dans le canapé tout au fond, un œil et sûrement une oreille sur la conversation. Elle reconnut le bras droit de son mari, le tuteur et prof de son enfant. Un de ses meilleurs voleurs étaient aussi un de ses professeurs et elle avait entendu que bientôt son meilleur assassin viendrait les rejoindre ... Les meilleurs pour son fils, et pourtant cela ne la réjouissait pas.
Lorsqu'elle repartit son fils lui fit signe de la main en souriant jusqu'à ce qu'elle disparaisse, les larmes montant à ses yeux il voulut partir se cacher, mais son père qui était arrivé l'attrapa par le col et le jeta au sol en hurlant qu'un homme ne pleurait pas. Ce jour-là il n'eut que quelques bleus, rien de bien grave et retourna à ses entraînements habituels en silence.


-Le même cabanon. Un village reculé. 7 ans plus tard. Une fin d'après-midi froide et humide.-
Les entraînements étaient devenus toujours plus intensif. Les visites de sa mère plus rare et puis un jour elle disparue. Il soupçonna son père, mais battu à sang à cause des larmes du deuil il préféra garder le silence et attrapant son pistolet sorti dans les bois pour s'entraîner comme un malade. Essoufflé et perdu il se laissa tomber au sol et reprit doucement sa respiration, s'apercevant qu'il était observé il vit un jeune homme de 1 ou 2 ans son cadet s'enfuir. Il l'avait fait fuir. Il n'aurait jamais aucun contact. Et sa mère était sûrement morte par sa faute.
Il devint alors un véritable soldat.
Au plus grand plaisir de son père. A la plus grand fierté de ses professeurs. Au plus grand détriment de cette ombre qu'il apercevait de temps en temps non loin de lui.
Sa première responsabilité fut la surveillance de quelques esclaves près du cabanon, il apprit avec le temps que c'était une sorte de petite planque pour certains hommes de son père et donc qu'il fallait avoir les "villageois" calme et obéissant. Il remplit sa mission avec brio pendant plusieurs mois, mais un jour un de ses hommes négligea son poste et laissa fuir un des esclaves. Son père hors de lui après de veine recherche le frappa encore et encore et attrapa la première chose qui lui tombait sous la main. Le couteau de boucher sur la table rejoignit directement son flanc gauche et lui laissa une marque importante, lâchant son arme de fortune son père déclara simplement qu'il avait intérêt à arrêter l'hémorragie avant de crever car ce n'était pas dans ses intérêts. Se mordant la lèvre pour ne pas répliquer Rayne baissa les yeux au sol et murmura un oui mais dans son esprit des pensées fusaient.


-Dans les bois. Quelques jours plus tard. 4h22. Une nuit glaciale.-
Tentant de reprendre son souffle le jeune homme se plaqua contre un arbre en se tenant les flancs. Que c'était-il passé exactement ? Il n'avait pas tout comprit, les attaques avaient fusé de toute part et les hommes les plus forts de son père étaient mort sous ses yeux, il n'avait pu que fuir lorsqu'il avait vu le village en flamme et les gens entassés dans les rues.
Regardant l'ombre qui l'avait toujours suivi il le détailla, blond, les cheveux très long, un sourire triste sur le visage, un regard d'or ... Qui était-il ?
Il ne prononça aucune parole malgré les questions abondantes dans son esprit, fermant les yeux quelques instants il entendit des bruits de pas approchés. Ils savaient qu'il y avait des fuyards. Regardant le blondinet à ses côtés il lui fit un signe de tête et ensemble ils reprirent leur course comme deux proies en fuite, rapide, silencieuse.


-Un district entre le centre et la côte. 2 semaines plus tard. Une chambre miteuse. 16h08-
"Alors c'est ici que tu veux qu'on se cache ?"
Le jeune homme lui adressa un sourire calme et ouvrit les fenêtres afin d'aérer cette pièce qui semblait vieille de quelques siècles. Haussant les épaules Rayne se tourna vers le petit canapé qui trônait au centre de la pièce et s'y affala, déclenchant une vague de poussière qui l'entoura, toussant il secoua sa main autour de lui afin de récupérer de l'air pur sous les rires de son compagnon d'infortune. Hakkaï. C'était comme cela qu'il se nommait, il lui avait dit au détour d'un chemin avant d'ajouter qu'il savait où se cacher. Un type un peu bizarre mais pas méchant pour deux sous. Presque impressionnant d'ailleurs. Il ne parlait jamais beaucoup mais il pouvait le comprendre, il savait lire la peur légère dans ses yeux. C'était toujours ainsi. Lui faisait peur, les autres tremblaient et son monde était créé. Il ne se souvenait même pas s'il y avait eu autre chose un jour.

La vie se constitua différemment dans cette petite chambre, son compagnon ne répondait jamais à ses provocations et avait toujours un sourire aux lèvres. Rayne finit par l'apprécier. Petit à petit son comportement changea et il s'adoucit légèrement. Les souvenirs de son enfance revinrent doucement et l'image de sa mère le plaça dans un mutisme durant quelques jours. Il était reconnaissant envers Hakkaï de ne pas l'avoir dérangé à ce moment-là. Après quelques mois passé ensemble les deux jeunes devinrent de bons amis et rigolaient souvent ensemble le soir au coin du feu, en réalité ils rigolaient constamment.
Ils rigolèrent beaucoup moins le jour où ils apprirent que le père de Rayne le recherchait et que beaucoup disait que vu la colère de cet ancien mafieux célèbre le petit n'en réchapperait sûrement pas s'il n'était pas assez solide pour se battre. Connaissant son père le jeune homme s'inquiéta légèrement, pas pour lui, il avait l'habitude d'être frappé par son paternel mais pour son ami qui lui avait fait voir le monde d'une autre façon.

Hakkaï lui proposa de repartir de cette ville afin de retrouver un vieil ami à lui, qui viendrait les chercher pour les emmener dans East Blue, il était certes un vieux du gouvernement mais il ne les trahirait pas.

"Mais tu es fou ! Un ancien membre du gouvernement ! J'ai confiance en toi mais ..."
"Utilise un peu ton cerveau vieux, ton père ne s'attend pas à ce que tu partes. Et j'ai une grande confiance en lui."

S'avouant vaincu il abdiqua et faisaient les bagages ils partirent lorsque la nuit c'était installé. Sachant que le père cherchait dans ces heures-là dans les bars afin de glaner des informations sur son fils.

-Quelque part. Perdu. 1 semaine plus tard. 5h15.-
Leurs ventres grognaient comme des animaux sauvages enragés. Ils n'avaient rien mangé depuis quelques jours, ne trouvant que des racines qui ne nourrissaient pas vraiment. Même pas fichu d'attraper le moindre animal. Hakkaï n'était pas très bon en orientation et ils avaient finit par se perdre en cherchant le point de rendez-vous.
Soudainement ils entendirent des bruits de pas, grimpant doucement dans un arbre ils observèrent les 2 hommes passés sous eux et poser une caisse sur le sol.


"Pwa qu'est-ce que c'est lourd ! Marre de trimbaler ce truc pour le chef !"
"Tais-toi et repartons, le chef nous a demandé de transporter le fruit et de lui rapporter"
"Ouais et si on se fait attaquer ? Tout le monde veut ce genre de truc ! Et puis pourquoi il nous a envoyé nous ?!"
"Allez ça suffit, et puis tu le sais très bien, on est les seuls sans prime dans la bande ! Allez continuons un peu puis on fera le campement, je commence à avoir faim"


Les deux jeunes hommes n'avaient rien loupé de cette conversation, ils n'avaient absolument pas comprit de quel genre de fruit ces hommes parlaient et pourquoi le chef n'était pas venu le manger directement. Mais ils avaient de la nourriture ... Sautant du haut de l'arbre ils atterrirent directement sur les deux hommes, coup de bol ? Sûrement, mais ce choc étourdit les hommes qui s'affalèrent au sol. Hakkaï prit les 2 sacs et regarda Rayne.
"Allez viens ! On a ce qu'on voulait !"
Mais Rayne était trop curieux, il s'approcha du coffre et l'ouvrit. Un fruit à l'aspect bizarre y reposait, le prenant entre ses mains il se redressa et fixa Hakkaï. L'un de deux hommes ouvrit un oeil à se moment-là et se redressa.

"Hey vous êtes qui vous !? Repose ça tout de suite le mioche ! Ce fruit du démon est à mon capitaine ! Et puis il va nous tuer vu la somme qu'il a déboursé pour l'avoir ! Alors rends-le nous !"
Un fruit du démon ?! Ils avaient entendu les hommes de son père en parler, des fruits au pouvoir mystérieux. Avec ça il pourrait protéger Hakkaï et se protéger ... Reculant de quelques pas il l'engloutit en quelques bouchés et fit une sacrée grimace.
"Beeuurrk mais c'est dégueu ce truc !"
L'homme qui s'était réveillé semblait horrifié de ce qu'il venait de se passer, qu'allait-il raconter à son capitaine ? Lui qui avait déboursé tout le solde de l'équipage plus l'héritage de ses riches parents ... En plus si ça se trouve c'était un fruit puissant ...

Ils n'eurent pas le temps de faire quelques mètres pour fuir les 2 pirates que Rayne s'effondra soudainement en hurlant de douleur, Hakkaï se jeta sur lui et le prit dans ses bras, paniqué en regardant autour d'eux. Personne sauf les deux pirates, le second s'étant réveillé. Et pourtant son ami se tordait de douleur dans ses bras. Il remarqua alors quelque chose autour de lui, une vague de couleur jaune pâle, difforme, reposant le jeune homme au sol il regarda cette étrange chose qui semblait s'échapper du corps de son ami et approcha sa main.
Dès que sa main fut en contact avec la substance magique le jeune homme fut éblouit par une lueur et sentit sa main chauffer au niveau de ce contact. La retirant vivement il ferma les yeux et recula de quelques pas en tentant de retrouver sa visibilité. Que se passait-il ? Courant de nouveau vers son ami qu'il ne pouvait abandonner il le saisit dans ses bras et fut aveuglés par cette lumière brûlante. Soudainement son ami se dispersa en particules de lumière.


"Rayne ... Non RAYNNEE !"

Les deux pirates se regardèrent et s'enfuirent à toutes jambes de la scène, peut importe ce qu'il se passait ils préféraient être loin plutôt qu'à côté de la naissance d'un logia.
Petit à petit le corps de Rayne se reformait mais le jeune homme restait de lumière et étincelant. Pestant contre ce truc qui lui arrivait il concentra toute son énergie et tous ces efforts afin de se reformer complètement et surtout d'arrêter de produire cette fichue lumière. Il s'évanouit par la suite, épuisé de cet effort.


-East Blue. Dawn Island. Une maison isolée. Quelques jours plus tard. 06h12.-
Lorsque Rayne se réveilla il constata que la douleur qui avait soudainement bouillonnée en lui était partie ; Hakkaï était à ses côtés, ils étaient ... dans une petite maison ... Se redressant soudainement il plaqua sa main contre son front et se laissa retomber dans un râle. C'est en rigolant qu'un homme surgit d'une pièce voisine, un plateau dans les mains. Déposant près du jeune homme un verre d'eau il se prit une chaise pour s'asseoir à côté du lit et commença son petit récit avec un doux sourire, un sourire semblable à celui d'Hakkaï ...

"Je suis l'ami d'Hakkaï, il a déjà dû te parler de moi. Je vous ai trouvé sur Wanokuni. Lui il allait assez bien, juste un peu choqué, et puis toi tu étais évanouit. A voir la fatigue de ton corps tu as dû faire de sacré effort. Ton pouvoir est un peu bizarre, à ce que ton ami m'a raconté tu es donc un logia, avec le fruit Pika Pika si je ne me trompe. Maintenant il va te falloir t'entraîner si tu ne veux pas tout le temps te retrouver en particule de lumière. Un avantage c'est que maintenant t'aura moins froid l'hiver la température de ton corps à légèrement augmenté."

Légèrement perturbé par cette nouvelle il se releva doucement et sorti de son lit, ouvrant la porte de l'extérieur il découvrit la forêt devait lui et soupirant doucement d'aise il foula le sol de ses pieds nus et alla s'asseoir contre un arbre. Il aimait la nature, si calme, si neutre. Regardant le soleil au travers des arbres il leva sa main devant lui puis ferma les yeux. Alors ainsi sa vie avait vraiment changé.
Et pas qu'un peu ...


-Une cabane dans la forêt. 6 mois plus tard. Une après-midi ensoleillée.-
"Vas-y Rayne tu peux le faire !!"
Secouant la tête le jeune homme regarda son ami qui gesticulait dans tous les sens, c'était toujours comme ça dès qu'il s'entraînait à la maîtrise de ce ... pouvoir qu'il n'acceptait toujours pas réellement, à la plus grande colère du vieux qui pestait contre lui en marmonnant dans sa barbe qu'un "mage" qui ne reconnaît pas sa magie ne fera jamais un bon mage. Bref il ne serait jamais bon. Oui pour lui chaque utilisateur d'un fruit du démon était un mage.
Pourquoi avait-il donc mangé ce fruit ? Il ne saurait le dire, il n'avait jamais cessé d'y réfléchir, en fait avec l'ombre de son père pesant sur lui il voulait pouvoir protéger son ami, alors il n'avait pas réfléchit. Mais après réflexion il aimait bien être normal, tranquille, et surtout pouvoir aller dans l'eau sans devenir un légume ...

Fermant les yeux il se concentra de nouveau et rassembla ses mains devant lui, une mince couche de lumière apparut tout autour de lui puis grandit afin de former un dôme protecteur qui l'entourant.
Hakkaï sourit et lui lança une première pierre, assez grosse, Celle-ci n'eut pas le temps de l'attendre qu'elle fut réduite en poussière lors du passage du dôme. Vacillant Rayne se maintenu debout en respirant doucement. Poussant un cri de victoire le blondinet courut vers Rayne et lui sauta dessus pour un câlin quelque peu perturbant, mais habituel.

"Tu as réussi ! Enfin ce n'était qu'un caillou mais tu as réussi à te protéger et à maintenir ton dôme en place !"
Le jeune homme partageait la joie de son ami, il devait l'avouer. Réussir cette épreuve était un véritable bonheur.
Mais le bonheur ne dure jamais bien longtemps, surtout pour eux ...


-Le salon de la cabane. 1 an et demi plus tard. 22h12.-
Se laissant tomber sur une chaise Rayne sourit à ses deux compagnons et regarda l'arme posa devant lui. Le vieux n'était pas stupide et avait compris que pour l'attaque Rayne n'était pas encore prêt à produire quelque chose. Il fallut donc trouver une alternative pour l'aider, c'est ainsi qu'il lui créa cette arme un peu particulière. En effet celle-ci ne réagissait qu'avec la lumière, elle permettait à Rayne de contenir sa lumière dedans et de la lancer sur les autres en forme de balle de lumière. C'était assez limité niveau quantité de balles mais bon pour le début.
Ainsi après le dôme de protection et la super vitesse son petit pouvait aussi se battre et attaquer. Le vieil homme savait très bien qu'il n'en avait plus pour très longtemps avec eux et se devait d'être sûr qu'il survivrait dans ce monde si dur.

Regardant Rayne qui dormait à moitié il sourit, le jeune homme avait fait honneur à sa création et c'était entraîné le plus possible, repoussant ses limites au maximum. Mais cela ne semblait pas être une bonne chose ... Rayne s'affala subitement sur la table. Le vieux se leva et vint le voir, par réflexe il toucha son front, brûlant. Le couchant il veilla sur lui un bon moment et le lendemain il s'éloigna avec Hakkaï afin de lui confier certains détails.

"Rayne supporte mal les entraînements trop violent avec son fruit du démon, il semble qu'il est eu un soucis de santé ou quelque chose qui fait qu'il est moins résistant. S'il se force trop ça le rend malade. Elle a déjà beaucoup agit sur lui car sa température est légèrement plus élevée que la nôtre ... Il faut qu'il prenne garde."
Hochant la tête le jeune blond décida de lui expliquer doucement les choses, à vrai dire Rayne ne le prit pas si mal que ça ... Mais il se renfonça dans son mutisme.

-Au coeur de la forêt. 2 mois plus tard. L'aube.-
Hakkaï s'approcha doucement de son ami et vint se poser à ses côtés. Il savait qu'il le trouverait dans cet endroit, c'était le lieu le plus calme de la forêt mais aussi le plus vivant d'un point de vue animalier. Rayne ne le regarda même pas mais lui posa une question, la première depuis ces dernières semaines, ces premiers mots depuis cette nouvelle ...
"Tu crois que sa pourrait me tuer ? Je veux dire mon état physique et l'épuisement ?"
Secouant légèrement la tête d'ignorance son ami soupira légèrement et lui posa une main sur l'épaule. Ce geste, si banal soit-il rendit le sourire à Rayne qui hocha la tête. Ce n'était pas la peine de se morfondre. Si cette magie spéciale voulait le détruire et bien il ne se laisserait pas faire. Et puis s'il devait mourir un jour autant profiter de la vie au jour le jour.

Une explosion les troubla dans leur retrouvailles et c'est en courant qu'ils rejoignirent la petite cabane. En flamme. Des hommes la regardaient, content d'eux-même. Le jeune homme reconnut son père. Hurlant il courut vers eux et l'insulta de tous les noms, Hakkaï ne put que le suivre pour tenter de l'empêcher de se faire tuer. Son père regarda ses hommes et murmura deux mots, deux mots qui frappèrent le jeune homme de plein fouet. Se stoppant dans sa course il resta muet et tomba à genoux.
"Tuez-le". Son propre père avait demandé ... Sa mort ? Son ami s'était lui aussi stoppé, tout aussi bousculé des paroles de ce paternel.
Le garçon tomba à genoux et se mit à hurler alors que les larmes coulaient le long de ses joues. Les hommes de main se mirent à rire et s'approchèrent de lui mais le premier qui tenta de lui porter un coup fut soudainement repoussé par une voile lumineux qui s'était formé autour de Rayne. Celui-ci se releva, le regard vide de toute expression et regarda son père. Non. Son ex-père. Un homme qui ne comptait plus à ses yeux. Son corps s'illumina soudainement et des pics de lumières en sortir, transperçant les hommes devant lui, tombant au sol après cette attaque le jeune homme ne bougeait plus, évanouit après une tel dépense d'énergie. Son père réussit quand même à fuir et partit en courant. Hakkaï courut jusqu'à son ami et son sourire se perdu totalement alors qu'il se mettait à pleurer. Leur maison brûlait, le vieux n'était plus et Rayne ... Pauvre Rayne ... Le conduisant dans un coin tranquille de la forêt il revint en courant vers la maison et passa par la porte de derrière, il n'eut pas le temps de rentrer qu'il trouva un mot et deux sacs sur un banc.
Le vieux.


-Ville de Goa. 3 jours plus tard. Un hôtel Miteux. Chambre 201. 21h50-
Rayne dormait toujours. Inquiet son ami restait constamment à son chevet, le vieux avait prévu cette attaque. La lettre de ce fou disait qu'ils devaient poursuivre leur route, que ce n'était pas grave et que de toute façon sa vie allait s'éteindre un jour ou un autre. Il confiait la vie de Rayne à Hakkaï qui malgré son plus jeune âge était plus âgé mentalement. Il racontait encore quelques détails et concluait sur une phrase "Souriez toujours les garçons, Souriez ! Un sourire, c'est une graine de bonheur ! Il n'y a rien de plus beau !"
Dans les sacs de quoi survivre un bon moment, nourriture, cartes, boussoles, papiers. Pour le moment Rayne dormait. Encore. Mais n'était-ce pas le mieux ? Allant se préparer quelques choses à manger il regarda la vie au dehors par la fenêtre, les rues étaient encore animées à cette heure là. Une mauvaise animation ... Mais cette chambre appartenait au vieux. C'était un des détails de la lettre.

Ce ne fut que jours plus tard que son ami ouvrit enfin les yeux, ses premières paroles furent un retentissent
"J'ai faim !" qui remplit le coeur d'Hakkaï de joie. Lui préparant un repas digne d'un palace ils mangèrent tranquillement en parlant des derniers événements. Leurs cœurs semblaient tous deux apaisés et c'est l'esprit tranquille qu'ils se calèrent sur le vieux canapé de la pièce.
"Dit, tu y crois vraiment ?"
Hakkai releva les yeux et fixa son ami. Le regard interrogatif il resta muet face à la question de son ami qu'il ne comprenait pas. Rayne ferma les yeux quelques secondes et se leva, se dirigeant vers la porte ; un bruit derrière lui le retint, se retournant il découvrit son ami, à genoux dans sa direction, la main tendue vers lui mais le bras replié comme s'il ne savait pas s'il pouvait le retenir.
Le jeune homme se dirigea vers lui et s'accroupit face à Hakkaï, attrapant sa main.


"Je voulais savoir si tu croyais vraiment à ce qu'il disait. Qu'on pouvait devenir de grands scientifiques avec toutes les expériences que l'on faisait, ou alors de grand cuisinier pourquoi pas !"
Hakkai hocha de la tête avec un léger sourire et se releva, bien sûr qu'il y croyait. Et comment. Les deux jeunes hommes se tapèrent dans la main et n'eurent pas besoin de prononcer un autre mot. Le lendemain leurs sacs étaient faits et ils repartirent de cet appartement poussiéreux, gardant la clé sur eux au cas ou.

-Un laboratoire miteux. 10 mois plus tard. Salle n°3. En plein après-midi-
Une explosion perturba le silence installé, accourant de tous côtés des scientifiques vinrent voir qui était à l'origine de se bazar. Hakkaï sorti en premier du laboratoire et reprit sa respiration, les joues légèrement rouge. Un cri de victoire retentit à l'intérieur et Rayne sortit en criant à tue-tête qu'il avait enfin trouvé. Un homme de forte carrure, le chercheur en chef quoi, arriva et fronça les sourcils en le fixant, lui demandant une explication. Pas perturbé pour autant le jeune homme reprit avec un grand sourire.

"J'ai réussi, avec Hakkaï bien sûr, à créer un produit explosif ... qui n'explose qu'au contact des métaux ! Et il ne blesse pas les humains, la preuve !"
Tournant sur lui-même il rigola et adressa un clin d'oeil à son ami qui secouait la tête de droite à gauche en rigolant. Le chef sourit, même si ces deux-là étaient un peu fou sur les bords ils étaient de vrais génies. Cette invention en étant encore la preuve, à peine 21 ans et il savait déjà quoi allié afin de détruire les machines de guerre et pas les humains.

"C'est un excellent scientifique malgré son jeune âge n'est-ce pas ?"
L'homme qui venait d'arriver était un ancien scientifique brillant qui regardait les deux jeunes avec un sourire. La relève était assurée, et puis il aimait leur manière de procéder. Les marques de blessures sur eux montraient qu'ils prenaient quelques risques et pourtant il faisait aussi attention à ne jamais blesser personne. Et puis il savait que les blessures des deux jeunes hommes n'étaient pas que dû à leurs expériences ... Mais surtout à l'entraînement de Rayne qui ne se déroulait pas toujours très bien, le jeune homme ayant beaucoup de mal à contrôler ses pouvoirs.

-Un lac. 1 an plus tard. 17h17.-
Hakkaï sourit et complimenta son ami sur la maîtrise de son pouvoir en lui posant une main sur l'épaule, se posant à ses côtés il contempla le lac. Cela faisait maintenant plus d'un an qu'ils étaient des scientifiques, enchaînant les inventions et les destructions. A leurs heures perdus ils faisaient la cuisine dans un petit restaurant, chose qui plaisait énormément à Hakkaï. L'entraînement de Rayne commençait à porter ses fruits car celui maîtrisait complètement son dôme magique et pouvait à présent englober une seconde personne, mais pour quelques secondes seulement avec elle. Niveau vitesse il allait sûrement aussi vite que la lumière, mais il avait quelques problèmes de freinage, souvent il finissait dans un arbre et donc se faisait régulièrement des blessures sérieuses. Pour l'attaque avec son arme il pouvait la charger et tirer 20 balles lumineuses par jour grand maximum ; quand aux rayons lumineux ils n'en parlaient pas, le jeune homme ne le maîtrisait pas du tout et avait tellement peur de blesser les autres qu'il se bloquait. Une fois il avait réussi à créer une épée de lumière, mais elle était difforme et s'est volatilisée quelques secondes plus tard.

Un bruit de feuillage retentit non loin d'eux, se redressant par réflexe ils se regardèrent en silence. Hakkaï se tourna vers son ami avec un sourire et s'apprêta à parler lorsqu'un coup de feu retentit, le corps s'affaissa subitement sous la surprise et le jeune homme poussa un gémissement. Rayne se jeta à ses côtés et le prit dans ses bras, pleurant, hurlant, le monde autour de lui semblait s'écrouler et alors qu'il relevait les yeux il aperçut son père, une arme à la main et un sourire mauvais sur le visage. Lâchant Hakkaï il se redressa et s'avança vers son père, le corps tremblant. Se propulsant à une vitesse folle jusqu'à lui il fit apparaître cette épée difforme et lui trancha la tête d'un coup net. Le corps tomba en même temps que parti le coup de feu, réflexe avant de mourir ? Abaissant les yeux sur son corps le jeune homme regarda le sang qui tâchait son tee-shirt puis abaissa son regard sur le corps inerte presque tristement et rejoignit son ami. Se laissant tomber à ses côtés il poussa un gémissement et le prit dans ses bras à nouveau. Les larmes tombèrent sur le visage du blondinet qui caressa le visage de Rayne avec affection.


"La douleur de notre séparation sera un prélude qui annoncera la bénédiction de nos retrouvailles"
Secouant la tête d'incompréhension et de refus le jeune homme chuta sur le côté et attrapa la main d'Hakkaï avant de s'endormir ...

-La ville de Goa. 2 semaines plus tard. Une chambre d'hôpital. 6H01.-
Rayne est en position assise dans un lit, des bandages recouvrent une partie de son corps, une main sur sa tête les larmes coulent à flot alors qu'il se pose des questions.
Pourquoi je pleure ?
Je ne sais pas ...
Mais mes tremblements ne veulent pas s'arrêter !
Où suis-je ...
Un médecin entre soudainement dans la chambre et le regarde, posant sur lui son regard doux et triste, un léger sourire appuya quand même le réveil de son patient et il se dirigea vers lui afin de l'ausculter. C'était tellement bizarre qu'un logia n'avait pas pu se dématérialisé pour éviter un coup de feu pareil, un peu plus et il y serait resté ...


"Vous êtes enfin sorti du coma, cela fait 2 semaines que vous êtes évanouis. Nous avions peur de ne plus vous revoir parmi nous. Pour votre ami ... Nous n'avons rien pu faire. Mais il s'est passé quelque chose de bizarre, il s'est illuminé et puis on a tous senti un courant d'air et plus rien. Comme si son âme avait quitté son corps. Enfin ..."

Hakkaï. Mort. C'était pour cela que son corps n'arrêtait pas d'exprimer sa tristesse, il ne pouvait s'en empêcher, il venait de perdre celui qu'il considérait comme son frère à jamais, il n'avait plus rien à présent. Il n'était plus rien.
Est-ce qu'être en vie était une bonne chose ? ... Une mauvaise ...
Il finit par rebrancher les fils afin d'écouter la suite du discours de ce docteur compatissant.


"Pour vous ... La balle a causée de sérieux dégâts dans votre corps. Nous n'avons encore rien fait mais il faudrait vous modifier un peu. Sinon vous ne pourrait plus marcher et courir normalement. Du moins pas longtemps ..."

Pardon ? Mobilité réduite ou implant dans le corps. Il aurait aimé dire "Ni l'un ni l'autre" mais cela était impossible ... Il fallait choisir. L'un ou l'autre. Mais l'idée d'être modifié. Non. Il refusa.
Il passa encore quelques jours à l'hôpital afin de se remettre complètement et sorti le cœur encore blessé. S'échouant dans les rues il resta dans la pénombre lorsque quelque chose percuta son pied, une petite fille le regarda, surprise et se remit à pleurer. Étonné il la regarda et elle s'assit au sol en disant qu'il faisait trop noir ... Il eut un sourire et ouvrit sa paume devant elle, faisant apparaître une petite boule lumineuse. Celle-ci s'émerveilla et lui offrit un sourire magnifique avant de se relever, sa mère l'appelant. Celle-ci vint la rechercher dans la ruelle et le remercia avant de repartir.
Le remercier de quoi ? D'avoir produit de la lumière ... Ou d'avoir réchauffer un coeur ? ...


-Les alentours de la ville. Une clairière dans la forêt. 2 jours plus tard. Une tombe. L'aube.-
L'homme avançait péniblement aux travers des arbres, s'accrochant plusieurs fois à un tronc afin de ne pas tomber. Boitillant il tentait péniblement de rejoindre le lieu où reposait son ami. Une fois sur place il se laissa tomber à genoux et regarda la sépulture avec un sourire triste. Toujours sourire hein ? En toute situation ? Idiot d'Hakkaï ... Retenant ses larmes il resta là, tranquillement et n'entendit pas l'animal approcher derrière lui.
Le louveteau lui souffla dans le cou, le faisant sursauter et le regarda avec un sourire avant de grogner de joie. Perturbé par cette rencontre Rayne regarda l'animal dans les yeux, un regard si doux ... Comme ... Non. Se tourna vers la tombe il la fixa et fit une moue boudeuse.


"T'es censé être mort."

Le louveteau le mordit à ce moment-là à l'épaule et grogna, coléreux. Le jeune homme soupira et le regarda, sur quoi il était tombé là ... Se relevant il déposa une fleur de tournesol sur la tombe de son ami et prit le chemin du retour. Ce n'est qu'arrivé en ville qu'il s'aperçut que l'animal le suivait toujours, l'air amusé.

"Tu sais quand même que les animaux de ton espèce sont chassée par ici ? Mais bon sang reste pas là toi !"

L'ignorant le petit loup vint se coller à lui en poussant un petit japement. Souriant le jeune homme leva les yeux au ciel et remercia silencieusement celui-ci de lui avoir envoyé cette bestiole à pattes.

-La ville de Goa. Un bâtiment isolé. 2 ans plus tard. 19h30-
Le ventre du jeune homme recommença à grogner, se redressant celui-ci s'étira et bailla, depuis le temps qu'il observait ces éléments ... Il avait bien le droit de finir sa journée. Se dirigeant vers la sortie il regarda le jeune loup ailé allongé dans un coin et siffla doucement, une oreille bougea et le corps se releva afin de le suivre.

Il l'avait appelé Iruga. Un esprit libre. En vérité il aurait pu le nommer Hakkaï, en effet il ne c'était pas trompé le premier jour, le loup était capable de parler, comme beaucoup d'animaux il semblerait vu le nombre qu'il avait entendu ... Bref en fait on ne pouvait pas vraiment dire que c'était Hakkaï mais un peu son double animal. La même attitude, les mêmes répliques ... Un peu frustrant. Une fois avalé Rayne ne se souciait plus de tout cela et vivait paisiblement avec son ami.

Mais ce n'est pas parce qu'il avait perdu Hakkaï humain qu'il cessa ses bêtises au laboratoire, au contraire, toujours plus fan de tester de nouvelles choses il coûta cher en réparation à ses patrons mais ces derniers voulurent quand même le garder car un véritable cerveau de génie se cachait derrière celui de crétin finit. Niveau de sa mobilité ça n'avait pas changé depuis cet incident ... Le jeune homme ne pouvait pas marcher plus d'une heure sans repos et s'il courrait, en fonction de la vitesse c'était assez réduit niveau du temps. Mais bon il s'y était habitué, et depuis peu il pouvait grimper sur le dos de Iruga de temps en temps, qui consentait à l'emmener un peu partout mais qui préférait faire le chien et le suivre un peu partout. Rayne passait de plus en plus de temps à faire la cuisine et avait révéler beaucoup de potentiel, les nombreuses heures passées avec Hakkaï dans ce domaine lui furent favorable et ils passaient à présent presque plus de temps à faire de bons petits plats qu'à faire explosé les labos.

Quelques jours après ses 24 ans il se décida à partir visiter un peu les autres endroits de ce monde, il en avait marre d'être cloîtrer ici avec les gens bizarre de cette ville. Il prit donc le premier bâteau qui consentit à l'emmener sur une autre île.
Direction donc ... Luvneel !




Ps : En grade/rang, c'est obligé d'avoir Bandit des mers et ce qui suit ? ça fait bizarre comme appelation. S'rait pas possible d'avoir "Cuistot Cinglé" par hasard ? *sors* J'comprendrait que non hein Razz

_________________
   
"Souriez toujours les garçons, Souriez !
Un sourire, c'est une graine de bonheur ! Il n'y a rien de plus beau !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zora Read

Chien du Gouvernement
Chien du Gouvernement
avatar

Messages : 38
Points Omega : 6
Fonction : Cuisinière.
Localisation : East Blue.

Database
Capacité 1: Zoan Légendaire du Kirin
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Hey Captain' Vlà Rayne ! [Finish]   Ven 6 Sep - 9:21

Bienvenue sur Omega Rayne,

C'est une bonne présentation que tu as là, autant sur le fond que sur la forme. Une histoire assez longue et détaillée faites de pleins de moments éparses de la vie de ton personnage et pleins de petites anecdotes. J'ai apprécié que tu date et localise dans ton récit, ça aide un peu à s'y retrouver et au vue de la méthode employée pour raconter l'histoire de Rayne ça n'aurait de toutes façons pas marché si tu n'avais rien indiqué, enfin du moins, de mon point de vue. Ensuite j'eusse un peu peur que tu ne devienne un peu trop puissant vis-à-vis de ton pouvoir suite aux entraînements avec ton ami...et en fait pas du tout. Mon seul petit soucis c'est qu'il reste quelques fautes - pas beaucoup -.

Mais je blablate, je blablate et j'en oublie l'essentiel. Tu es donc validé niveau 5 avec le Pika Pika no Mi ou Lumino fruit en tant que Bandit des mers chez les pirates.

Pour ton Ps: On ne rajoutera pas de rang, désolée! En revanche je te propose de mettre Cuistot cinglé en fonction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackson Hayes

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 141
Points Omega : 10
Fonction : Capitaine Medecin
Localisation : South Blue

Database
Capacité 1: Zoan du Loup
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Hey Captain' Vlà Rayne ! [Finish]   Ven 6 Sep - 9:35

Bienvenue parmis nous Ô papillon de Lumière, sous les projecteurs, Papillon de lumière
Revit dans vos cœurs o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t292-jackson-hayes-en-cours#
Rayne

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 11
Points Omega : 3
Fonction : Second, Cuistot, Scientifique barge, What Else ?
Localisation : Sur les mers

Database
Capacité 1: Logia de la Lumière
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Hey Captain' Vlà Rayne ! [Finish]   Ven 6 Sep - 11:23

Merci pour l'acceuil =)

En effet la date et la localisation sont là pour ça, je trouvais que c'est ce qui me permettait au mieux d'expliquer l'histoire du personnage, même si je pense que je ferais quelques flashback notamment pour expliqué les 10 années de son enfance où c'est flouté, surtout niveau de la "constitution faible".
Pour le pouvoir pas d'inquiétude, je sais me modérer et Mister Rayne à pas mal de blocage (constitution, mobilité réduite, blocage psy) qui fait que ça n'évoluera que progressivement en rp =)

D'accord merci pour l'idée de la fonction =)

Une petite question niveau de la fiche technique, si j'ai bien compris là j'ai le droit à 10 techniques ?
Dans ce cas, est-ce que j'ai le droit de mettre des "niveaux" ? J'explique :
Par exemple ma technique 1 c'est le dôme protecteur niveau 1
Et ma technique 2 le dôme protecteur niveau 2

Ah et juste pour "info", une image du jeune loup, voir s'il peut s'intégrer à l'univers de One Piece ou pas :

_________________
   
"Souriez toujours les garçons, Souriez !
Un sourire, c'est une graine de bonheur ! Il n'y a rien de plus beau !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackson Hayes

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 141
Points Omega : 10
Fonction : Capitaine Medecin
Localisation : South Blue

Database
Capacité 1: Zoan du Loup
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Hey Captain' Vlà Rayne ! [Finish]   Ven 6 Sep - 11:34

Alors, pour les techniques, tu peux en effet mais entre le niveau 1 et 10, l’écart est tellement faible que _ça vaut pas le coup selon moi.
Concernant le loupiot, vu qu'il a des ailes, qu'à partir de grand line Wink



ps: si tu as d'autres questions, hesites pas à faire un tour dans le bureau du staff, comme ça tout le monde peut voir Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t292-jackson-hayes-en-cours#
Rayne

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 11
Points Omega : 3
Fonction : Second, Cuistot, Scientifique barge, What Else ?
Localisation : Sur les mers

Database
Capacité 1: Logia de la Lumière
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Hey Captain' Vlà Rayne ! [Finish]   Ven 6 Sep - 11:41

D'accord je verrais ça en faisant ma fiche technique alors, j'ai pas encore regardé à ça ^^

Ah donc ça colle pas avec l'histoire puisqu'il l'a déjà, un loup normal irait dans ce cas ?

D'accord d'accord, je n'hésiterais pas dans ce cas =)

_________________
   
"Souriez toujours les garçons, Souriez !
Un sourire, c'est une graine de bonheur ! Il n'y a rien de plus beau !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 158
Points Omega : 18
Fonction : Navigateur
Localisation : South Blue

Database
Capacité 1: Logia de la Glace
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Hey Captain' Vlà Rayne ! [Finish]   Ven 6 Sep - 11:49

Un loup normal va, mais il ne peut pas interagir en combat. C'est plus un toutou qui te suis en gros. Si tu veux t'en servir en combat, il te faudra le prendre en 2eme capa spé plus tard.

_________________
Appelez-moi Mister Freeze.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t194-jack-d-sawyer
Rayne

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 11
Points Omega : 3
Fonction : Second, Cuistot, Scientifique barge, What Else ?
Localisation : Sur les mers

Database
Capacité 1: Logia de la Lumière
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Hey Captain' Vlà Rayne ! [Finish]   Ven 6 Sep - 11:52

J'ai trouver cette image qui me plait, toujours savoir si ça va =) :
http://th02.deviantart.net/fs70/PRE/f/2013/181/8/9/wolf_smile_by_sheltiewolf-d1qzrcz.jpg

En effet c'est un toutou qui me suit, il n'interviendra jamais en combat =)

Merci en tout cas de vos réponses super rapide Razz 

_________________
   
"Souriez toujours les garçons, Souriez !
Un sourire, c'est une graine de bonheur ! Il n'y a rien de plus beau !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 158
Points Omega : 18
Fonction : Navigateur
Localisation : South Blue

Database
Capacité 1: Logia de la Glace
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Hey Captain' Vlà Rayne ! [Finish]   Ven 6 Sep - 11:56

Oui c'est bon.^^

_________________
Appelez-moi Mister Freeze.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t194-jack-d-sawyer
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hey Captain' Vlà Rayne ! [Finish]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hey Captain' Vlà Rayne ! [Finish]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» New CAPTAIN AMERICA design by Alex ROSS
» New CAPTAIN AMERICA design by Alex ROSS
» Buste CAPTAIN AMERICA "retro"
» Les maillots de la série Captain Tsubasa
» Avengers Reborn - CAPTAIN AMERICA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Omega :: Bienvenue :: Presentations :: Presentations des Pirates-