RechercherAccueilMembresS'enregistrerConnexionFAQGroupes

Partagez | .
 

 [RP Flashback - Solo] - Un cri dans la nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hathor

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 57
Points Omega : 22
Fonction : Capitaine et Proxénète
Localisation : East Blue

Database
Capacité 1: Logia du Magma
Capacité 2:

MessageSujet: [RP Flashback - Solo] - Un cri dans la nuit   Sam 21 Sep - 10:38



INFORMATIONS HORS RPS


Rappel des couleurs des dialogues



    Hathor/Aoi D. Nakajima. Darkred
    Capitaine du navire. Darkgoldenrod





Dans les rues


J'avais repéré la veille un navire civil très intéressant. Il était de passage sur Logue Town pour présenter des pièces de théâtre. En effet, l'arrière du vaisseau était fait de telle manière que cela faisait un demi-cercle. Comme un amphithéâtre à bord en somme. J'avais perdu un peu trop de temps cette nuit. Oui, je comptais bien voler ce bâtiment pour quitter la ville et prendre la mer en tant que Capitaine Pirate. Mon petit somme m'avait fait du bien. Je me sentais en pleine forme! Dans des opérations comme celle-ci, il fallait constamment garder sa vigilance et être toujours prête à toutes éventualités! Je me dirigeais vers le port avec assurance. J'avais sur moi Senkō kirameku kasai et du poison. Je voulais rester discrète. En marchant, j'avais aperçue quelques patrouilles de Marines. Hmm, cela me dérangeait un peu, mais si je me débrouillais bien, il ne devrait pas y avoir de problèmes. J'avais toutes les informations nécessaires. Il ne manquait plus que passer à l'acte. Comme dans un théâtre...

J'arrivais maintenant au port, je suivais le long des docks jusqu'à voir "La Vénus des Océans", le bateau que je convoitais. Ahah, le navire n'avait pas bougé d'un pouce. Il m'attendait depuis le début, n'est-ce pas? Non? Tant pis, je le volerais quand même. Je restais deux minutes à contempler le vaisseau. Il me paraissait encore plus grand quand il n'y avait pas de foule autour de moi. Après ce moment de rêve, je grimpais sans faire de bruit. J'avais quand même un détail à régler avant de faire quoi que ce soit. D'autant plus que s'il y avait des troupes dans le coin, cela ne m’aiderait pas trop. Bien au contraire, cela allait plus me rendre la tâche difficile! Si je voulais quitter Logue Town, je devais à tous prix baisser les voiles et lever l'ancre. Fièrement debout sur le "brick", j’analysais ce qu'il me semblait être prioritaire.

Les voiles étaient donc la première chose à faire. Il valait mieux pour moi que je commençais par ça si je voulais quitter le port. Seulement quelques-unes devraient suffire. J'escaladais l'échelle de cordes et j'allais dénouer les toiles. Après quelques difficultés d'acrobatie, je parvenais à faire tomber deux grandes. Cela m'avait pris plus de temps que je n'avais imaginé. Saacrace! Je ne me rendais pas compte de ce que ce travail représentait. Quand je serais en grande mer, je pourrais ensuite m'occuper du reste tranquillement. Nul ne comprendra pourquoi le vaisseau sera parti avant l’aurore. Ahahah!

Je me hâtais pour descendre du mât et je me dirigeais vers les cabines des comédiens après avoir bien pris le soin de lever l'ancre. Je voulais me réserver la surprise en pénétrant dans la chambre du capitaine. En effet, c'était la seule que je n'avais pas visitée la vielle lors de mes observations. Sept victimes à faire en bas et un haut était d'une simplicité enfantine. Ils dormaient tous sans se douter de quoi que ce soit. J'étais plus qu'impatiente, maintenant.

Je descendais lentement dans la cale inférieure. Les escaliers grinçaient un peu. J'avais la poisse pour ce genre de détail! Le bois était une plaie insupportable!! Il avait vraiment le défaut d'être bruyant lorsqu'on le marchait dessus. Ce genre de bruit n'était pas une chose à prendre à la légère. Je me concentrais alors davantage.


    *Malédiction!*


Aoi D. Nakajima ne le savait pas malgré sa vigilance, mais une petite fille s'était réveillée. Non pas à cause du son infernal dû au fortement du parquet, mais tout simplement parce qu'elle voulait aller aux toilettes... Cette dernière se dirigeait aux W.C sans que les deux individus ne se rencontraient. Tout était calme. Une fois au niveau voulu, la femme pirate se retrouvait en face du couloir. Elle observait un instant. Elle allait bientôt passer à l'action.


~~ Page 1 ~~

D'après les testaments de la Reine des Masques, dit Hathor.
©odage by Hathor



_________________
"Les innocents plaident-ils pour les coupables? Bien sûr, tel est le destin des faibles!!"
▬ Hathor, Déesse de la Destruction et du Chaos

'¯,~♪♫♪~'O Les éloges de la Déesse ~o0o~ Fiche d'Équipage O,~♪♫♪~'_,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t179-hathor-deesse-de-la-des
Hathor

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 57
Points Omega : 22
Fonction : Capitaine et Proxénète
Localisation : East Blue

Database
Capacité 1: Logia du Magma
Capacité 2:

MessageSujet: Re: [RP Flashback - Solo] - Un cri dans la nuit   Sam 21 Sep - 10:58



Dans le navire


Je sentais le navire qui bougeait légèrement. On était en train de quitter le port. C'était parfait. Voilà une bonne chose qui était faite. Le reste serait un jeu d'enfant. Tuer des civils, il n'y avait rien de mieux. Je ferais qu'une bouchée de tous ces comédiens sans cervelle, ahahah!


J'entrais dans la première chambre. Je sortais de ma sacoche un mouchoir et un flacon de poison et je déposais le tout sur une commode. J'appliquais ensuite le produit sur le tissu. Je m'avançais enfin vers les lits. Ils dormaient tous. Ahah, ils ignoraient tous que c'était leur dernière nuit. Je posais le coton sur le nez de ma première victime. J'attendis quelques instants que cela fasse effet, juste le temps que celui qu'il respirait le poison meurt.
Après cela, je me dirigeais vers le suivant. Je répétais le même processus sur son collègue. J'entendis le petit cri sourd d’étouffement. Cela marchait à merveille! Il ne manquait plus que cinq autres, ahahah. J'en avais pas pour longtemps. Je gardais mes affaires à la main et je rangeais le flacon dans mon sac. Puis, je refermais la porte comme si de rien n'était. Tel le marchand de sable, je leur adressais une dernière parole pour leur voyage dans l'au-delà.

    Faites de beaux rêves.


Je retraversais le couloir et je pénétrais dans la seconde salle. Il y avait trois individus. Le petit problème que je voyais, était la présence d'un lit superposé. Je décidais de commencer par celui d'en dessous. Je comptais faire son ami d'à côté après et enfin celui du haut. D'ici là, je pourrais monter dans le lit sans que l'autre pourrait se rendre compte que je le marche dessus étant donné qu'il sera mort, ahahaahahahah!!! Aussitôt mon acte malveillant fait, je me retournais et fermais la porte derrière-moi.

J'entrais maintenant dans la dernière pièce. Visiblement, c'était celle des mômes. J’entendais les ronflements. J’enduisais à nouveau le poison sur mon mouchoir. J'allais enfin voir le capitaine. Je posais le tissu sur le visage d'un gamin. C'était le mioche que j'avais payée tout à l'heure quand j'avais visitée le navire la veille. À ce moment-là, une fillette entra dans la chambre. Je compris alors que si elle n'était pas dans son lit, c'était certainement pour faire ses besoins. Maudite soit cette garce! Je ne pouvais rien faire de là où j'étais. C'était inévitable. Son hurlement aiguë était puissant. Cela me cassait même les oreilles. Je sortais alors mon arme et la braquais dans sa direction en peu de temps. De toute façon, elle avait alertée la maison. Heureusement qu'on était en mer, maintenant. Je tirais donc sur elle, mais cette peste sous la peur avait filée. Je laissais mes affaires sur place et je me mis à la courser. J'appuyais une nouvelle fois sur la gâchette. La gamine avait beau être près de l'escalier, la balle traversa son petit corps encore frêle et chétif. Je savais que c'était plus la peine de rester discrète. Le capitaine devait s'attendre maintenant à ma présence. En montant les marches, je fis preuve de plus de vigilances. Il pouvait m'attendre au tournant. C'était le dernier, mais vu qu'il était debout, je pouvais être prise au dépourvue.

Le cri provoqua le réveil du capitaine, en effet. Ce dernier comprit qu'il y avait un assassin sur son rafiot. Il se leva d'un bond et prit son sabre. Il voulu alerter les localités voisines, mais quand il vit que le bateau était déjà loin de la ville, il se sentait dans l'obligation d'agir seul. Il tendit alors un piège en se cachant. Il attendait patiemment qu'Aoi pénètre dans sa cabine pour l'attaquer par surprise. Il se doutait que le meurtrier avait déjà tué tout son équipage. Il avait de la peine pour ses compagnons. Il voulait les venger!


~~ Page 2 ~~

D'après les testaments de la Reine des Masques, dit Hathor.
©odage by Hathor



_________________
"Les innocents plaident-ils pour les coupables? Bien sûr, tel est le destin des faibles!!"
▬ Hathor, Déesse de la Destruction et du Chaos

'¯,~♪♫♪~'O Les éloges de la Déesse ~o0o~ Fiche d'Équipage O,~♪♫♪~'_,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t179-hathor-deesse-de-la-des
Hathor

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 57
Points Omega : 22
Fonction : Capitaine et Proxénète
Localisation : East Blue

Database
Capacité 1: Logia du Magma
Capacité 2:

MessageSujet: Re: [RP Flashback - Solo] - Un cri dans la nuit   Sam 21 Sep - 12:17



La salle était fermée, mais pas verrouillée. Aoi D. Nakajima y pénétrait avec précaution, elle se doutait que le capitaine s'était levé. Elle cherchait des yeux l'homme, mais ne voyant personne, elle ordonnait au type de se montrer. À ce moment-là, ce dernier arriva par derrière avec son épée à la main et une lanterne de l'autre. Il allait la tuer. Néanmoins, la femme l'entendit et elle fit volte-face. Ainsi, elle contra l'attaque surprise. Pendant les chocs des fers, le capitaine demanda dans la rage, pourquoi elle avait tué ses comédiens. Il la reconnaissait, il avait retenu son visage quand elle s'était présenté à bord la vielle.


    Que voulez-vous à la fin? Pourquoi avez-vous tuée de sang-froid mon équipage? On ne vous a rien faits! Si vous aviez eu quelque chose contre mes hommes, vous auriez dû m'en parler avant. Il n'était pas nécessaire d'agir de la sorte! La vengeance ne rime à rien!!


Ce dernier croyait que la femme avait commise des crimes juste pour une histoire de vengeance. Il n'avait pas du tout compris qu'elle voulait juste et simplement son bateau. Sans scrupule, Aoi expliquait clairement qu'elle désirait réquisitionner le navire.

    Pauvre fou. Tu ne piges donc pas? Je n'ai qu'une seule et unique raison de perdre mon temps à t'affronter, vieux chnoque! Ton navire est désormais le mien, ahahah!!


Le combat dura plus longtemps que je le voulais, je n'avais rien à faire de lui. Il m'encombrait plus qu'autre chose. Nous étions toujours dans sa cabine quand ce crétin échappa malheureusement sa lanterne, ce qui mit instantanément le feu dans sa chambre. À la vu de cet incident, nous nous exclamions.

    Monbateau!!


Le carnage le rendait fou de rage, il répliqua alors.

    Regarde ce que tu as fais, petite garce. Tu vas me le payer!!


Nous étions tous deux pris au piège. Nous nous battions encore, et au moment où ce cloporte voulut prendre la fuite en traversant les flammes, je tirais avec ma gunblade. Je touchais à peine le pauvre diable qui se trouvait maintenant sur le pont. Il se retourna, se tordant de douleur. Il n'avait pas comprit ce qu'il se passait et observerait sa cabine dans l'espoir de comprendre quelque chose ou de me voir crever par le feu. Je pris le sceau pour faire les besoins sous le lit et d'autres récipients ayant de l'eau pour éteindre le début de l’incendie. Un peu plus, et le rafiot sombrait inutilement dans l'océan. J'étais maintenant très en colère. Me voyant à nouveau, l'homme pris de panique, il se précipitait rapidement vers la poupe. J'avançais doucement alors vers lui. Je tirais à nouveau.

    PaaANn!!!


À défaut de le stopper, je le ralentissais. Il ne pouvait pas aller bien loin de toute façon. Et pourquoi risquer sa vie à nager à l'aveuglette dans une eau froide infestée de monstres marins terrifiants?
Ma victime reçut dans le dos la balle, ce qui le blessa encore plus, il hurlait de rage et de douleur. Le fuyard s'écroula en avant, complètement fatigué par ce qu'il endurait. Il se redressait avec peine. Il plaçait difficilement son dos à terre en se reculant désespérément, il me suppliait de l'épargner. Je marchais toujours tranquillement vers lui. Le sourire aux lèvres, je lui adressais une dernière parole avant de porter le coup de grâce.

    Imbécile, pensais-tu vraiment pouvoir m'échapper? Maintenant, meurs!!



~~ Page 3 ~~

D'après les testaments de la Reine des Masques, dit Hathor.
©odage by Hathor



_________________
"Les innocents plaident-ils pour les coupables? Bien sûr, tel est le destin des faibles!!"
▬ Hathor, Déesse de la Destruction et du Chaos

'¯,~♪♫♪~'O Les éloges de la Déesse ~o0o~ Fiche d'Équipage O,~♪♫♪~'_,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t179-hathor-deesse-de-la-des
Hathor

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 57
Points Omega : 22
Fonction : Capitaine et Proxénète
Localisation : East Blue

Database
Capacité 1: Logia du Magma
Capacité 2:

MessageSujet: Re: [RP Flashback - Solo] - Un cri dans la nuit   Sam 21 Sep - 12:40



Ce fourbe avait bloqué ma lame avec son sabre. Saacerace! J'augmentais alors la portée de mon arme. La parade m'avait surprise et par pur réflexe d'anticipation, je faisais un bond en arrière. Bien sûr, à cause de cette manœuvre, l'autre zigoto en profitait pour se relever et se mettre en garde. Apparemment, il ne se souciait plus des balles, comme si cela ne le dérangeait absolument plus. Maintenant, c'était lui qui s’avançait vers moi d'un air sûr. Les rôles étaient inversés. Pff, peu importe, que je faisais dans l'offensif ou dans la défensif, ça ne changeait rien pour moi!

Comme je l'avais devinée, il m'attaquait en premier. Je contrais facilement son coup d'estoc. Bien que mon geste fut puissant, il ne lâcha pas son arme. Il continuait à me lancer des assauts en tous genres. Il ne manquait pas de ressources. Tant tôt, j'esquivais avec des pas chassées ou des petits sauts sur les côtés, tant tôt je bloquais une attaque. Je m'amusais un peu.


    Au fait, tu ne m'as pas dit quel genre de mort tu souhaitais avoir. Si tu ne te décides pas, c'est moi qui va choisir à ta place. Ahahahah!!


Il ne me répondait pas, il était concentré sur ses mouvements et il devait certainement étudier ma manière de me battre pour trouver une quelconque faille. Lui aussi faisait des sauts et des roulades. Je reculais toujours pour l'éviter. Il me portait ses coups dans tous les sens. C'était un vrai surexcité!


    Tu as fini? Bon, j'en ai marre, maintenant. À mon tour...


J'actionnais ma lame de ma manche gauche au moment où il ne se l'attendait pas. L'effet de surprise était bien placé. Sans perdre un instant, je contra-attaquais. J'avais de quoi lui faire pour en venir à bout. Aller, un coup ici, un autre par là. Une petite roulade, suivis d'un saut, etc... Je me baissais pour esquiver. J'avançais toujours vers lui en lui assénant mes épées de tous les côtés. En tournant sur moi-même je fis revenir mon bras gauche et je le blessai. Le coup, n'était pas assez puissant, mais juste assez pour le foutre de nouveau à terre.


    Bonne nuit...


Je tirais sans plus attendre. La balle se logea entre ses des yeux. Le petit duel était enfin fini. Je me débarrassais de tous les corps en les balançant par-dessus bord. Je devais me trouver un équipage, maintenant. Sinon, je n'irais pas très loin. Je réfléchissais deux minutes. Après une petite réflexion, je savais déjà où me rendre.

Même si le vaisseau n'avait rien rien d'un bateau de guerre, il y avait quatre canons pour pouvoir à l'équipage de se défendre. Il y en avait deux de chaque côté des bordées sur le pont. N'ayant qu'un mât principal, le mât de beaupré et le mât de misaine, ce bâtiment était petit. Très maniable et rapide, c'était parfait pour l'utiliser sur les Blues. Ainsi, Aoi serait en mesure de faire des attaques surprises lorsqu'elle aura plusieurs hommes à sa disposition et un peu de matos...

Enfin en possession totale du navire, la femme pirate inspecta plus en détail la cabine du capitaine. Elle parvint à trouver un Den Den Mushi, quelques fusils et deux autres sabres. Au premier regard, elle pensait que ces objets étaient pour le théâtre. Finalement, après s'être coupée, elle confirmait en jurant que c'était bel et bien des vraies armes. Elle cherchait une chose en particulier. Au bout d'un quart d'heure, elle réussit à mettre la main sur le pactole. La caisse où le vieux gardait l'argent en sécurité. La conscience tranquille et la tête pleine de rêves, elle regagnait la barre. Elle voguait sous le regard bienveillant de la lune.

'¯,~♪♫♪~'O FIN O,~♪♫♪~'_,


~~ Page 4 ~~

D'après les testaments de la Reine des Masques, dit Hathor.
©odage by Hathor



_________________
"Les innocents plaident-ils pour les coupables? Bien sûr, tel est le destin des faibles!!"
▬ Hathor, Déesse de la Destruction et du Chaos

'¯,~♪♫♪~'O Les éloges de la Déesse ~o0o~ Fiche d'Équipage O,~♪♫♪~'_,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t179-hathor-deesse-de-la-des
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP Flashback - Solo] - Un cri dans la nuit   

Revenir en haut Aller en bas
 

[RP Flashback - Solo] - Un cri dans la nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Omega :: Zone RP :: Les Blues :: East Blue :: Loguetown-