RechercherAccueilMembresS'enregistrerConnexionFAQGroupes

Partagez | .
 

 Suppa Shadow of the Ice Wolf! [PV my crew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jackson Hayes

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 141
Points Omega : 10
Fonction : Capitaine Medecin
Localisation : South Blue

Database
Capacité 1: Zoan du Loup
Capacité 2:

MessageSujet: Suppa Shadow of the Ice Wolf! [PV my crew]   Ven 23 Aoû - 15:09

Jax fit une mine dégoûtée en observant tous les marins agglutinés sur le port. Lui et son oncle, tout nouveau l'oncle, une connaissance de quelques semaines seulement, avait débarqué sur le fameux royaume de Bris. Fameux car il avait fourni autant de grands pirates que de grands marine au cours des âges. Un royaume vieux de plusieurs centaines d'années, de quoi donné le vertige à n'importe qui. N'importe sauf à Jackson. Le loupiot ne pouvait s’empêcher de regarder tous ces gens avec leurs bouche noir, sale, crade, bref. Tous ces gens dégueulasses.

Lui il avait de belles dents bien blanches. Comme tous les carnivores, à force de bouffer la viande crue. Car oui, Jax mange ses repas crus. Il aime quand c'est sanglant, encore frais. Il n'est pas rare qu'il se barre d'un chemin pour aller chasser une biche ou un autre herbivore faisant partie du buffet de la nature. Il faut préciser que le jeune homme ne contrôle pas encore très bien son fruit du démon et que le loup en lui à une énorme influence sur son tempérament.

-Putain, je ne sais pas ce qu'ils ont ici, quelle mode bizarre ils suivent mais c'est de la grosse merde !

Le pirate avait statué ça tout seul comme s'il s'agissait d'un fait évident, aussi évident que le ciel est bleu. D'ailleurs, « Pirate » est un bien grand mot. Le garçon est plus un fauteur de troubles qu'autre chose à l'heure actuelle. Il est venue se pointer comme une fleur dans le bar à soupe du tonton, lui réclamant avec son idée que ses besoins à lui son absolu de l'emmener sur Grand Line. Le lupin veut des cannibales, il veut des escargots qui volent et des tempêtes de sable en pleine mer ! Il veut des trésors et des fantômes, des îles sous-marines et surtout, surtout, il veut défoncer tout le monde !

Mais retour à la réalité et ses gens aux bouches noirâtres. Techniquement, il s'agit de goudron que les gens de bris comme de nombreuses personnes sur les mers s'appliquent sur les dents pour les empêcher de se déchausser et tout simplement avoir des caries. Tout le monde ne peut avoir accès aux dentistes ou avoir des magnifiques dents couleur de nacre....

-C'est quand même bien degu... UN CHAT !

Les yeux de Jax s'agrandirent, ses oreilles frémirent et ses narines semblèrent vouloir atteindre la taille d'un bateau. Non loin, tranquillement, un chat marchait, un poisson entre les dents. Poisson qui possédait aussi du goudron sur la bouche, allez savoir comment...

Le jeune homme ne perdit aucun instant, sautant par-dessus les stands de légumes, ceux de tissus et ceux de poissons à bouche goudronnée. Probablement une espèce locale. La bave aux lèvres, la langue pendante, il se fit bien vite remarqué du chat roux qui lâcha son butin, tout poil dressé pour s'enfuir dans une ruelle.

-À moi ! À moi ! À moi !

Virant les gens d'un coup d'épaules, sautant par-dessus les obstacles, le fiston Hayes était si obnubilé par sa chasse qu'il en avait totalement zappé son oncle réfrigérant. Arrivé à quelques mètres de sa victime, il sauta, bras tendu, mains prêtes à choper le fruit de sa convoitise...quand le matou se retourna, adressant un clin d’œil à son poursuivant que pour mieux disparaître dans une gouttière. Jax quant à lui finit son vol dans un mur, se relevant le front ensanglanté et la vision légèrement beaucoup floue. Où sont les vieux quand on a besoin d'eux ? !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t292-jackson-hayes-en-cours#

Messages : 158
Points Omega : 18
Fonction : Navigateur
Localisation : South Blue

Database
Capacité 1: Logia de la Glace
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Suppa Shadow of the Ice Wolf! [PV my crew]   Lun 26 Aoû - 10:04

Un imbécile savant ou un intelligent débile, voila comment Jack pouvait définir celui qui était son neveu. Neveu surprise sorti d'un chapeau de magicien tombé du ciel, ou du moins ici le petit lapin blanc était remplacé par un gros loup noir car oui tout comme lui, Jackson avait bouffé un fruit du démon que son père, le jumeau de Jack avait envoyé à sa mère. Tout comme Jack ce dernier l'avait croqué même si c'était pas pour la même raison. Si pour le Sawyer, il était tout à fait concevable que le grand-père Joachim se retourna et se retourne encore que sa descendance vivante se soit damné en croquant dans un fruit maudit, il se demandait si John lui aussi se comporterait comme le paternel ou si il accepterait. Et si il avait connu la vérité? Quel aurait été son regard sur cette histoire et cette manipulation religieuse? Tant de question que le jumeau se posait depuis que sa moitié reposait quelques part six pieds sous terre.

D'orphelin, oui on pouvait le dire ainsi vu que les jumeaux avait rejeté leur père, sans famille, Jack était passé à tonton. Jackson était un bon petit gars même si des fois il se comportait comme un vrai crétin ou un ignare. Il fallait dire que le louveteau n'avait jamais quitté son île avant. Couvé par sa maman chérie, il avait tardé à faire ses véritables pas sur la terre de l'aventure. C'est pour cela que Jack avait décidé d'emmener son neveu sur l'île de Briss, une île constituée d'un royaume vieux de plusieurs siècles, une île assez connu et reconnu. Peut être le point de départ de la véritable aventure du jeune loup. Jack  remarqua que Jackson semblait interloqué par la bouche goudronneuse des matelots ou autres types qui pour éviter de bouffer de la soupe ou de la purée le reste de leur vie s'amusait, un bien grand mot quand on sait que pendant un mois le gout te reste dans la bouche, à se foutre du goudron pour garder leur dentition. C'était bien un problème que Jack n'avait plus à se poser maintenant, son corps de logia lui permettait de se reconstruire à l'origine après un laps de temps. La régénération élémentaire, c'était le terme que John employait en parlant de cela.

Sa baladant dans la rue comme le ferait n'importe quelle personne, l'oncle et le neveu avançait dans la ville lorsque le jeune loup aperçut un chat et? Non mais quel con... Il se mit à le poursuivre tel un chien voulant le croquer. Jack ne put qu'exprimer la connerie de son neveu par un magnifique facepalm. Tellement déconcerté il avait transformé sa main en glace qui éclata sur son front, laissant des éclats de glace un peu partout autour de lui. Heureusement personne ne l'avait vu... Oups... Il rattrapa ensuite le louveteau pour le voir se rétamer la gueule dans un mur et ne put alors qu'éclater de rire, un bon vieux rire moqueur. L'oncle s'approcha en marchant, laissant le jeune se remettre de sa dure bataille contre un chat de gouttière. Il était beau le mâle alpha de la meute...

_ Et bien, je crois que t'as encore des choses à apprendre. Mais dis-moi t'allais quand même pas grailler ça? Puis nettoies donc ta tronche, t'as l'air encore plus con comme si tu bouffais des sacs d'avoine de cent kilos...

L'homme mûr éclata de rire à nouveau et fit signe à son neveu de le suivre pour s'enfoncer un peu plus dans le centre ville. Il commençait à se demander pourquoi il faisait cela quelques fois...

_________________
Appelez-moi Mister Freeze.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t194-jack-d-sawyer
Silence

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 89
Points Omega : 12

Database
Capacité 1: Paramecia de l'Ombre
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Suppa Shadow of the Ice Wolf! [PV my crew]   Lun 26 Aoû - 22:51


    Bris, c'est le royaume où j'ai terminé. C'est un royaume tranquille où il fait bon vivre. Il ne s'y est rien passé de notable et rien n'a marqué l'histoire. L'île est relativement tranquille, petite il faut dire. Mise à part un port relativement grand au pied du village, c'est là que j'ai fini. Il y a pas mal de marin qui cherchent un navire, un équipage ou des compagnons. Ce n'était pas mon but premier, trouver un équipage, mais un bateau, il me fallait avancer et je ne voulais pas rester éternellement sur les mers bleus. J'ai un objectif à atteindre dans un autre endroit et il faudrait prendre des risques, passer par le route de tout les périls...

    Le port était relativement grand plus quand on est à l'intérieur que quand on le voit arrivé de loin. Il y avait une véritable pléthore de marins, tous près à prendre la mer, la gueule pleine de goudron. Pour rencontrer des gens, les quais sont le meilleur endroit qu'on peut espérer. J'avais fait rapidement le tour des annonces, des embauches. Les voltigeurs comme moi on une durait de vie relativement courte, j'étais un ancêtre dans ma branche, autant dire que j'étais une valeur sûr. Mais je n'ai rien trouvé d'intéressant, rien de bien motivant pour prendre la mer.

    Je me suis donc dirigé vers le marché, je m'étais installé dans une petit taverne sans prétention. Dirigé par un patron qui n'a rien d'extraordinaire. Saule Cygne, c'est son nom. Il m'a fait une petite ristourne en échange que je mentionne son nom dans mes annales, je lui ai expliqué, enfin, Volesprit lui a expliqué pourquoi je passais mon temps à prendre des notes et à rédiger mes carnets assis près du feu de sa grande salle. Le fait de savoir lire et écrire peut vous faire passer pour une sorte de sorcier, c'est peut-être le cas avec Saule, qu'est qu'il penserait s'il savait que je suis le maître des ombres ?

    Mais sur le marché, j'ai vu quelque chose d'intéressant, deux hommes qui devisaient, de façon banal, quand l'un d'eux est partis en trombe, comme possédé par une sorte d'esprit animal, démoniaque, aurait dit d'autre, mais je ne crois pas en Dieu et encore moins aux démons. Il avait l'air d'un prédateur qui traque sa proie. Mais ce qui a vraiment attiré mon attention, c'est la main de l'homme, beaucoup plus vieux, qui l'accompagnait. Sa main s'était changé en glace et avait explosé puis s'était reformé. J'ai lu quelques vieilles annales. Et ça, j'y mettrais ma main à coupé qu'il s'agit du logia de la glace ! Voilà qui rend les choses intéressantes. Très intéressante. Peut-être avais-je trouvé des compagnons de route ou bien un nouvel asservis...

    Le prendre en chasse n'a pas était facile et je les ai perdu plusieurs fois. Les corbeaux de Volesprit m'ont bien aidé, je lui avait demandé d'en appeler quelques uns et de les déployer pour ne pas perdre leur trace. Sans eux, je me serais retrouvé comme un con dans une ruelle en ayant pris une fois le mauvais tournant et les ayant simplement perdu de vue une fois, n'ayant aucune idée du putain d'endroit où ils auraient pu aller. Mais j'ai fini pas trouver leur trace et comprendre par quoi toute cette agitation avait été causé. Le plus jeune des deux hommes s'étaient lancé, comme un chien à la poursuite d'un pauvre petit chat.

    Le plus vieux s'était moqué du plus jeune, il faut dire qu'il y avait de quoi, je n'avais pas vu sa réception, étant arrivé après ce qui semblait être son compagnon de voyage. Il avait d'ailleurs un petit air de famille tout les deux... Toubib aimé bien écrire des petits romans dans ses annales, inventer l'histoire des gens qu'il ne connaissait pas. Remplir les creux et les personnages, c'est ce qu'il disait quand Gobelin et Qu'un-oeil le charriait sur ça. Je n'ai pas la plume pour ça et je n'en éprouve pas le besoin. J'ai peut être changé quelques choses dans les histoires, embellit certains aspect, mais c'est toujours de la façon dont ma mémoire me les a restitué. Il est impossible d'être complètement objectif.

    Il y avait pas mal de corbeaux dans ces petites ruelles, j'avais le souffle un peu court, j'espère que je ne soufflais pas trop fort. Je ne voulais pas me faire repérer et j'étais bien parti pour le moment. Ils sont retourné vers le centre de la ville, j'ai suivi... Dans l'ombre, dans mon royaume !


_________________
Le Mal est relatif. On ne peut pas lui mettre d'étiquette. On ne peut ni le toucher, ni le goûter, ni l'entailler avec une épée. La Mal dépend de quel côté on se trouve, de quel côté on pointe son doigt accusateur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t198-livre-de-silence-sommai
Jackson Hayes

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 141
Points Omega : 10
Fonction : Capitaine Medecin
Localisation : South Blue

Database
Capacité 1: Zoan du Loup
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Suppa Shadow of the Ice Wolf! [PV my crew]   Mer 28 Aoû - 2:43

Jax se frotta le visage, déconcerté. Une pointe de douleur dans le menton, il se demandait encore où était passé le chat quand son oncle se ramena enfin, d'un pas tranquille. Pas pressé le pépé, loin de là. Le rire du vieux vint se joindre à un sourire du neveu, lui aussi voyait le stupide de la situation mais des fois c'était juste impossible de résister à la seconde âme qui était en lui.

-Bien sûrs que j'allais le bouffer ! Autant pas perdre de bonne chair fraîche. À ton avis comment mes dents restes aussi belles et brillantes ? On n'a pas tous un logis du colgate sous la main hein. Me fait de la chair crue, sanguinolente à moi ! Je suis un homme, un vrai !

Techniquement, il faisait plus à peine sorti de l'adolescence et pour un homme, il était loin de ressembler au standard, surtout quand il se recouvrait de poil et s'amusait à hurler à la lune. Souvent à poil d'ailleurs. Un étrange rapport à la nature. Le regard du jeune pirate vint se poser sur la main droite de son parent, un de ses sourcils, le gauche précisément, se leva haut sur son front.

-C'est normal il te manque une main ?

Se relevant, le gamin n'attendit pas de réponse de l'ancien, supposant qu'il avait encore dû la laisser traîner sur des popotins, la brisant d'un coup sec. C'est que ce n'est pas très solide toute cette glace. Le nombre de fois où Jax avait vu son oncle perdre un bout d'oreille par grand vent ou un d'autres morceaux de chair... cela n'arrivait pas tout le temps certes. Heureusement même ! Cela tournerait carrément au gore de retrouver des morceaux du tonton en se relevant genre un dentier autour du goulot de la bouteille de rhum. Mais cela arrivait quand même assez souvent pour être noté... Parfois, comme celle-ci, son corps se reformait pas exactement et retombait en poussière étoilée quelques pas plus loin, forçant le propriétaire à un deuxième essai.

Revenant au niveau du grand port, les deux compagnons s’arrêtèrent, laissant le petit monde maritime s'occuper comme une fourmilière. Un « chaos orchestré » tels avaient été les mots de sa mère lorsqu'elles racontaient ses aventures avec le père du bout 'chou. Ce dernier, désormais plus vieux de vingt piges comprenait enfin ce qu'elle avait voulu dire. Jusqu'à maintenant, ces petites aventures n'avaient fait que le traîner d'îles moyennes à des bars sans intérêt. Pour la première fois il découvrait un Grand port. Certes l'île derrière n'était pas énorme ou particulièrement notable. Fait étrange d'ailleurs, vu la taille du port, les douaniers devait enregistrer un bénéfice monstre. Pourtant, excepté une battisse assez grande en haut d'une colline, plusieurs kilomètres dans les terres, tout le reste n'était que de simple carré de verdure, quelques champs déjà cultivé et mis en grange mais rien exceptionnel.

« Je vais te faire voir le monde », c'est ce qu'avait déclaré le tonton. Du monde il en voyait en effet. Un mouvement sur sa droite attira l’œil du loupiot. Un marchand venait de s'installer, plaçant sur son étal de nombreux libre, images et autres cartes. Jackson s'orienta vite fait dans la direction, nez levé avant d'effectuer la même grimace qu'un peu plus tôt à propos du dentifrice goudronné.

-Pouah ! Ça sent la viande morte !

Le parchemin étant une peau de bête traité, cela pouvait sentir le mort oui. Un bouquin avec de jolies enluminures attira plus son attention que le reste des biens présentés. La première page était en une espèce de dessin prenant place sur les deux pages. Interloqué, le lupin resta sans voix devant quelque chose écrit dans un discours inconnu. Il ne connaissait pas toutes les langues du monde, loin de là mais cela ne ressemblait en rien à ce qu'il avait pu poser les yeux. Dans le genre incompréhensible, cela se posait là. Même les petits dessins ne donnaient aucun sens à l'ensemble. Il en ressortait tout de même un attrait étrange, presque mystique. Les dorures profondes rehaussées par ce noir engloutissant l’empêchaient de quitter la double page des yeux.



-Haha ! Des connaisseurs ! Seulement cent vingt Berry pour le « Livre des . Àmes » du Dieu Serpent !

Jax leva le nez juste pour voir le marchand se frotter les mains et ses yeux briller. L'attitude lui rappela des souvenirs encore très frais. On cherchait à les arnaquer. Il sentit la main fraîche de son oncle sur son cou l'instant d'après avant de se rendre compte qu'il avait commencé à grogner se montrant menaçant.

-Hein ? Heu... Ouais, très intéressant.

D'abord effrayé, le marchand, qui s'appelait Modebo comme il le révéla rapidement, reprit bientôt son rôle, ventant monts et merveilles pour l'ouvrage. Le toucher de son oncle avait fortement déconnecte le lupin du moment, le laissant pantelant, entendant le speech du vendeur sans réellement l’écouter.

-...l'une des deux seules copies au monde ! La seconde se trouve dans le bureau de notre bon maire Anne Doux, bien protégé. C'est une offre comme vous n'en reverrez jamais !

Quelque chose fit tilt dans l'esprit du jeune homme. Bien protégé ? Trésor ? Un grand sourire vint se poser sur ses lèvres tandis qu'il se tournait vers le bâtiment visible de loin. Il en baverait presque. D'un regard il formula une demande muette à son parent. On y va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t292-jackson-hayes-en-cours#

Messages : 158
Points Omega : 18
Fonction : Navigateur
Localisation : South Blue

Database
Capacité 1: Logia de la Glace
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Suppa Shadow of the Ice Wolf! [PV my crew]   Mer 28 Aoû - 14:43

_ Un homme? Bwahahaha laisses-moi rire. T'es pas assez civilisé pour être un homme, t'es qu'un petit loup qui a besoin de son morceau de viande servi frais dans son assiette, un chien-chien de compagnie même pas capable de chopper un petit chat.

C'est alors que Jackson lui fit remarquer qu'il lui manquait une main. Il approcha sa main, celle qu'il avait frappé contre son visage de ses yeux et vit qu'effectivement il lui manquait bien la dite main. Jack fit la moue boudeuse, il voyait déjà la tronche du jeune loup se foutre de lui. Encore une fois Jack avait raté sa régénération élementaire comme il l'appelait. Les cristaux de glace ne s'étaient pas consolidés et alors sa main s'était effritée petit à petit pendant sa petit marche. Il porta son moignon à hauteur de visage et le regarda. Son bras se glaça alors et sa main repoussa d'abord sous forme d'une main de glace, puis lorsqu'il repassa son bras en chair, sa main suivi. C'était mieux ainsi. Il se mit à sourire bêtement tout en bougeant ses doigts comme lorsqu'on retrouve sa sensibilité après avoir choppé des fourmillements. Le Sawyer se dit qu'il faudrait peut être qu'il s'entraine un peu plus à cette manipulation, cela pourrait être vraiment utile sur les mers, surtout s'il revenait sur Grand Line, après tout, il n'avait plus sa grande force physique d'antan qui lui avait valut le surnom de Tête de Brique.

Ils reprirent ensuite leur route pour revenir au final sur le port, le port était en fait immense comparé à la taille de l'île et à la population connue de celle-ci, Jack croyait qu'au détour d'une rue il allait arrivé sur une place centrale mais en fait c'était un aménagement portuaire qui se trouva devant lui. Jack suivit le loupiot qui fonça vers un arnaqueur, euh un marchand à l'étalage. Ce dernier voulait lui refourguer une babiole, un soit-disant parchemin très rare... Au départ le Jacky-Boy commença à tomber dans le panneau, Jack lui posa sa main sur la nuque et le neveu comprit de suite que l'oncle voulait l'empêcher de faire une ânerie à nouveau. En effet deux iles avant, le loupiot avait déboursé quelques centaines de berrys pour un soit disant crane ancestrale magique qui devait le rendre bien plus fort. Le crane n'était qu'un vieux crane piqué dans un cimetière de l'île et Jackson avait bien déchanté lorsque son oncle l'avait sermonné sur ses achats inutiles et sa crédulité.

Jack reconnu le regard du jeune loup, lui et son jumeau, John le père de Jackson avait le même lorsqu'ils voyaient l'aventure se défiler sous leurs yeux. Bien plus qu'une envie d'argent, c'était le sentiment libre de la chasse au trésor, le désir de trouver quelques choses de précieux et de l'avoir après un haut fait. Comme piquer une statuette en or représentant un dieu d'une tribu de pygmées qui se trouvait dans une grotte rempli de pièges, c'était le défi, c'était l'appel de l'aventure. Jack répondit au jeune homme par un clin d'oeil et d'un simple mouvement de tête, il lui demanda de le suivre. Deux rues plus tard le Sawyer marqua une pause après avoir piquer une pomme bien rouge sur un étalage. Il la croqua à pleine dent, usant de ses dents de logia colgate ultra bright qu'il pouvait faire repousser à l'infini.

_ Un petit tour chez le maire Anne Doux c'est ça? Bon je te laisse le choix, on se la joue cambrioleur, on passe par derrière ni vu ni connu ou tu préfères la belle arnaque où on rentre par devant en jouant la comédie?

Jack se passa les mains dans les cheveux pour les plaquer en arrière. Il reboutonna sa chemise bleu ciel et rabattit le col de sa veste qui pointait alors vers le haut.

_ Je fais presque VRP non?

Attendant la réponse du fils de son frère, l'ancien pirate reprit la route pour se rendre dans la grande battisse qu'ils voyaient au loin devant eux. C'était bizarre sans croiser encore l'un de ses fous aux lèvres goudronneuses, l'odeur de goudron se fit encore plus forte...

_________________
Appelez-moi Mister Freeze.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t194-jack-d-sawyer
Silence

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 89
Points Omega : 12

Database
Capacité 1: Paramecia de l'Ombre
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Suppa Shadow of the Ice Wolf! [PV my crew]   Jeu 29 Aoû - 17:08

    L'homme que le logia de la glace venait de poursuivre était vraiment... étrange, c'est le moins qu'on puisse dire. Après s'être lancé comme un chien, à la poursuite d'un pauvre félin. Il semblerait que le but de cette chasse, lancé sur instinct pur soit un bon repas. Ça me rappel des vieilles histoires que les gars racontés de temps, des hommes, mordu par des animaux, maudits et damné, devenu eux-mêmes la bête qu'il avait jadis pourchassé, des loup-garous en somme, mais ça marchait avait tout un tas d'autre bête ! Ce garçon pourrait-il être au final, la clef de bien des légendes et des histoires ? J'en connais qui n'aurait pas voulu venir et se serait tiré ! D'autre qui l'aurait attrapé directement pour en savoir plus... J'étais intrigué et même si lui, seul, j'aurais pu je pense le gérer, il n'en restait pas moins accompagné d'un possesseur de logia... Et eux, il faut s'en méfier comme de la peste !

    La preuve en est, il avait perdu sa main... Il ne devait visiblement pas maîtriser son pouvoir. Mais il n'avait pas vraiment eu de mal à reconstruire sa main. Ainsi, je n'étais pas le seul à ne pas encore être au fait de son nouveau pouvoir. J'ai entendu des histoires, je m'y suis intéressé après avoir mangé le fruit, sur les pouvoirs qu'avait Moria, le possesseur le plus connu du fruit que je possède. Peut-être est-il passé dans les mains d'autres personnes avant d'atterrir dans les miennes. Il y aurait sûrement une histoire entière à écrire dessus, sur ce fruit qui permet de contrôler au final, une armée immortelle. Mais le monde est grand et j'ai encore le temps pour affiner mon pouvoir. Les autres n'en reviendrais pas s'il me voyait maintenant, je suis bien plus puissant qu'à l'époque... Je n'aurais toujours pas pu les sauver... Un jour peut-être que je serais assez puissant pour éviter que ce genre de choses n'arrive encore... Peut-être...

    J'ai décidé de continuer de suivre les deux hommes et ils ont de nouveau pris la direction des quais. Et ils se sont arrêtés devant un marchand de parchemin... Ça me fait penser à quelque que j'ai appris en tenant à jour mon histoire. Le papier est parfois une ressources précieuse qu'il faut savoir ménager. Au risque de se retrouver à écrire sur des supports quelquefois... improbable ou archaïque. Certains des vieux tomes des annales étaient de ceux là. Une sorte d'écorce séché servait de support pour l'un des plus vieux livres. Je n'ai pas encore attaqué leur lecture. Il n'y a que le livre de Toubib que j'ai lu, celui qui raconte les aventures dont j'ai fait partis... Mais je serai bientôt confronté à un problème, celui de la langue. La plupart des tomes qui parlent des voyages des fossoyeurs sur Grand line sont dans des langues que je ne parle pas. J'ai pu cependant en identifier une, plutôt rependu, le Langlet... Pour le reste, pas la moindre idée et je sens que je vais devoir m'atteler à un sérieux travail de traduction !

    Je m'étais posé sur l'étale d'à côté, de là, j'arrivais à entendre leur conversation. Elle s'articulait autour d'un parchemin unique, enfin, unique en deux exemplaires, dont un bien gardé par le maire de la ville qui couvrait le port. A ces mots, les yeux du jeune homme s'était illuminé d'une forte envie et j'avais parfaitement compris ce qu'il avait en tête. Il voulait mettre la main sur ce trésor, absolument, mais pas de la façon la plus... simple ! L'acheter ne présentait aucun intérêt ! Il avait soif d'aventure et visiblement, d'aventure de l'autre côté de la l'égalité, ce qui était un bon point, étant plus ou moins dans le même bateau. Il s'était remis en mouvement, et avait emmené le possible loup-garou dans une petite et étroite ruelle. Visiblement, le vieil homme était d'accord pour s'occuper de cette entreprise littéraire. Il faut dire que j'étais moi aussi intrigué par cet ouvrage. Étrangement, l'Histoire et les bouquins m'attiraient plus qu'il ne l'avait jamais fait... Sûrement les risques du métier il faut croire. Je vais finir obsédé par les vieilles choses comme Toubib... Boarf, c'est pas si mal au final... J'ai donc agité mes doigts pour faire savoir à Volesprit ce que je voulais faire. Elle a acquiescé et je me suis à mon tour enfoncé dans la ruelle !

    « - Tu ressembles plutôt à un gros trou du cul de vendeur à la sauvette! »

    Elle avait à ce moment-là, la voix douce et suave d'une courtisane trop peu vêtu et au cuisse trop souvent ouverte. La surprise avait alors frappé mon visage. Comme un coup de massue derrière la nuque. Voilà longtemps qu'elle n'avait pas comploté et jouer des tours... Et un sourire malicieux, à la limite de la perversion, a animé le visage de la petite créature, hybride entre un rat et un gros furet. Bingo, elle avait décidé de jouer à ce moment précis... Elle finira par me faire tuer un jour ! J'ai alors attrapé la créature pour le coup et lui est jeté un regard sans équivoque.

    « - Bah oui mon gars, c'est bien ce que j'ai dit, ils ne ressemblent à rien ces deux-là, je sais pas ce que tu veux faire ! »

    Cette fois, elle avait la voix chevrotante d'un vieillard sur le point de rendre l'âme ! J'ai poussé alors un profond soupir et refait rapidement danser mes doigts pour la créature. Histoire de cette fois, lui mettre les barres sur les t, les points sur les i et les coups de pieds au cul si nécessaire.

    « - Ah bah oui, c'est vrai que tu veux aussi voler le livre du dieu serpent à la con avec les bouseux ! »

    Là, c'était la voix pleine d'enthousiasme d'une petite fille qui ne devait pas avoir vu plus de six hivers... Ouais, l'idée de se cambriolage devait l'amuser un peu, et sûrement dans sa tête, des plans devaient déjà germé, pour occuper l’existence de Volesprit. Car la vie n'était qu'un simple jeu de complot et de manipulation pour elle. Saleté, mais une saleté trop utile pour s'en séparer !

_________________
Le Mal est relatif. On ne peut pas lui mettre d'étiquette. On ne peut ni le toucher, ni le goûter, ni l'entailler avec une épée. La Mal dépend de quel côté on se trouve, de quel côté on pointe son doigt accusateur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t198-livre-de-silence-sommai
Jackson Hayes

Bandit des mers
Bandit des mers
avatar

Messages : 141
Points Omega : 10
Fonction : Capitaine Medecin
Localisation : South Blue

Database
Capacité 1: Zoan du Loup
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Suppa Shadow of the Ice Wolf! [PV my crew]   Ven 13 Sep - 15:28

-On rentre devant direct !

Jackson avait répondu, crier presque sa réponse à son oncle avant de partir d'un grand rire gras comme il en avait l'habitude. C'était presque à se demander pourquoi le vieux Jack avait posé la question. Fallait voir le solide gaillard la jouer incognito ou passer par la cheminée. Peut-être avec quelques paquets et un déguisement rouge et blanc du dieu Cauqua Koala. Un drôle de Dieu pour une drôle de religion. Il s'agissait d'un vieux et gros koala tout habillé de rouge et blanc. Il vient l'hiver par les cheminées dans les maisons pour y déposer des paquets. Cela va du simple cadeau au plateau de cookie en passant par la dial-tronçoneuse avec radar intégré. Mais surtout, ce drôle de Dieu punit les méchants enfants en les noyant dans une barrique de Cauqua, d'où son nom. Qu'est-ce que le Cauqua ? Il s'agit d'une boisson gazéifiée de couleur brunâtre, presque noir. Il a même été utilisé comme drogue grâce à la feuille de Cauqua dans certaines régions du monde....

Les adeptes de cette étrange religion prônaient donc une vie de bienséance ce qui au demeurant était une bonne idée. Charitable, le cœur sur la main, ils géraient souvent des centres d'aides aux défavorisés, des hôpitaux et toutes sortes de bâtiment pour aidé ceux dans le besoin. Malheureusement, ils étaient aussi très durs sur tous ceux qui fautent. « Soutenant les Innocents, pourfendant les vilains » telle était leur devise.

Toute cette présentation sortit des lèvres d'Old Jack le temps que lui et son neveu avale la distance entre le port et la maison de la mer. Le jeune loup grimaçait à l'entente de gens si bons. Quel était l’intérêt ? Ok il voulait bien ne pas tabasser tout le monde à longueur de journée, concevait qu'aider les nécessiteux était une bonne chose mais franchement... faire que ça ? Cela dépassait son entendement.

-C'est pas eux qui ont fait les Restos du Khmoeur Rouge ?

Les restos du Khmoeur Rouge. Encore une autre religion totalement stupide. Techniquement, quand les Cauquanien prônaient la vie de bonté, eux prônait la violence à tous les étages. Tout le contraire quasiment. Rien que d'y penser, Jackson était fatigué. Des prêtres berserk qui arrachaient le cœur de leurs victimes pour le lancer sur les maisons des « impurs » soit des forces de l'ordre qui les empêchent de faire leur massacre tranquille. Heureusement pour le bien du monde, ils tenaient plus de la secte obscure que de la vraie religion. Ils faisaient pourtant de temps à autre quelques-unes dans les journaux.

Le temps de tout expliquer, les deux pirates arrivèrent en bordure de propriété. L'aspect ne put que faire grimacer le lupin. En effet, quand certains exposent leurs richesses en pierre précieuse et or, le maire, la maire même avait créé des jardins de goudrons, recouvrant ou sculptant, difficile de savoir, arbres, bancs, fleurs et même des nains de jardin...

Avec la chaleur ambiante, des formes semblaient danser dans l'air, courbant les objets, semblant les couper au niveau du sol pour les laisser flotter. De l’édifice une petite musique s'échappait el ces étranges cours de gym enregistrée sur escargocaméra.

-Un ! Deux ! Troiiiiiiiiiiiiiis ! Un ! Deux ! Troiiiiiiiiiiiiiiiis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t292-jackson-hayes-en-cours#

Messages : 158
Points Omega : 18
Fonction : Navigateur
Localisation : South Blue

Database
Capacité 1: Logia de la Glace
Capacité 2:

MessageSujet: Re: Suppa Shadow of the Ice Wolf! [PV my crew]   Lun 16 Sep - 14:28

Ils remontèrent les rues en parlant de ci de là, les paroles tournèrent beaucoup à propos de deux religions mineures et bien bizarres et encore Jack aurait pu en décrire encore d'autres qu'il avait rencontré sur Grand Line, le genre de croyance que possède à peine une centaine de personnes, comme les cannibales de Macdal qui priaient le dieu Belmundo, un totem représentant un gars en combi moulante et avec une tignasse bouclé repeinte avec de l'or. Le duo oncle et neveu arriva devant la grande batisse de pierre blanche qui était la mairie de la ville. Si la batisse était blanche, les jardins eux étaient noir et nauséabond. Du goudron! Oui du goudron partout! Plus d'herbe, plus de fleur et d'arbre tout avait était recouvert de goudron! C'était quoi cette merde! En plus avec ce soleil de plomb qui tapait sur la surface noiratre et dégueulasse, il fondait par endroit et donc il coulait et re-donc il puait encore plus le mazoute. C'était ce binze à la fin?

Ils avancèrent un peu plus en direction de la cour où celle un chemin et un escalier n'était pas recouvert de ce gluant produit noirâtre. Des sons se firent entendre, de la musique rythmée que Jack connaissait trop bien, c'était celle sur laquelle certaine femme faisait leur gym pour avoir un joli petit cul bien rebondi et perdre leur petit gras du ventre. Un éclair de perversité éclaira le regard du quarantenaire qui s'imaginait déjà voir la jeune femme du maire se dandina en collant devant une video. Ils avancèrent mais son regard lubrique se transforma en regard horrifié lorsqu'il vit la source des petits comptages de chiffre.
Spoiler:
 

_ Mais putain c'est quoi cette tante?

Il lâcha le juron sans vraiment s'en rendre compte et l'homme, enfin si on peut appeler cela un homme le regarda avec sa tête entre ses jambes, offrant une vue horrible sur son postérieur masculin en string.

_ Vous avez rendez-vous?

Avant que le Jacky-boy ne réponde, Jack pris les devants en sortant la première chose qui venait à sa bouche.

_ Euh... Non! On cherche le maire.

_ Vous l'avez devant vous.

L'espèce de travesti restait toujours les jambes tendu, le cul en l'air et la tête les regardant entre ses jambes.

_ Je suis Tootso Dustine, et c'est pour?

L'odeur rendait malade Jack, les effluves chimiques du goudron lui donnait envie de dégueuler à force, cela en était trop pour lui. Il frappa le sol avec son pied et envoya alors une vague de gel sur le goudron qui se durcit alors en quelques instants. L'Okama sembla bouleversé par cela et poussa un cri encore plus aigu que celui d'une harpie. Jack regarda Jackson d'un air lui faisait dire, fait fermer sa gueule à la folle. Son neveu s'approcha du blondinet pour venir lui coller un coup de pied au cul qui l'envoya s'encastrer dans l'un des buisson anciennement taillé en forme de cube recouvert de goudron. Le choc fut rude. Jack tout sourire se tourna alors vers la porte d'entrée de la mairie et aperçut alors un chauve qui tentait de se cacher derrière un arbre goudronné. Il avait le look badass d'un garde du corps mais Jack se dit que le garde du corps d'un travelo en dentelle et string ne serait pas habillé comme cela.

_ Hey! T'es qui toi la boule de billard?

Une petite bête toute moche et dégueu descendit de son épaule, c'était quoi ça? Un tokémone?

_________________
Appelez-moi Mister Freeze.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceomega.forumactif.org/t194-jack-d-sawyer
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suppa Shadow of the Ice Wolf! [PV my crew]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Suppa Shadow of the Ice Wolf! [PV my crew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Castlevania : Lords of Shadow (PS3, XBOX 360)
» Bleach 374 - Gray Wolf Red Blood Black Clothing White Bone
» AVP-REQUIEM - "WOLF" PREDATOR (Toutes Versions)
» [Plichota, Anne & Wolf, Cendrine] Oksa Pollock - Tome 1: L'Inespérée
» Wolf's Rain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Omega :: Zone RP :: Les Blues :: South Blue :: Autres îles de South Blue-